“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Rapport de l'ANIL : L’ACCESSION, A QUEL PRIX ?
posté par bronto  le 02/05/07 - 1 commentaire

page 5 : un graphique très interessant
"Au total, sous le triple effet de la progression des revenus, de la baisse des taux et de l’allongement
des durées d’emprunt, la capacité d’endettement des ménages a augmenté considérablement. [...] En fin de période, l’allongement moyen des
prêts ne suffit plus à compenser cette augmentation [des prix]."

1
clics
analyse du marché par le crédit agricole
posté par gm le 30/04/07 - 10 commentaires

bonne lecture

0
clics
indice laforêt
posté par jaimalalanus le 30/04/07 - 5 commentaires

80 transactions début 1990 vs le quart en ce moment par agence...

0
clics
Immobilier et présidentielle: qu'attendre des deux finalistes ?
posté par bronto  le 30/04/07 - 1 commentaire

"Faut-il pousser à l'accession aujourd'hui ou attendre une éventuelle baisse des prix qui faciliterait la vie de nombreux candidats à la primo-accession, mais dont on redoute les effets économiques, potentiellement dévastateurs ? Cette question se pose alors même que se confirment les premiers signes d'un essoufflement tangible du marché : les chiffres du 1er trimestre qui commencent à arriver mettent en évidence de nombreux phénomènes de baisse prononcée des prix et de chute du volume des ventes, même s'ils restent encore localisés. Par ailleurs, nul ne peut encore mesurer les effets potentiels de contagion de situations de retournement sur des marchés proches comme l'Espagne ou de déstabilisation par effet de dominos à partir de la crise de l'immobilier nord-américain d'institutions financières françaises ou opérant en France... "

0
clics
La nouvelle crise des années 30 est-elle devant nous ?
posté par Phev  le 28/04/07 - 7 commentaires

du grain à moudre, émission à écouter...

0
clics
La croissance américaine atteint son niveau le plus bas depuis quatre: l'effondrement de l'immobilier en est l'une des causes majeures
posté par pastis51 le 27/04/07 - 6 commentaires

Et dire que ça va empirer au moins jusqu'en 2008...

0
clics
La crise du logement est une crise du foncier
posté par bronto  le 27/04/07 - 4 commentaires

"Le foncier est le « maillon faible » de la crise du logement. C'est ce que conclut une étude du Syndicat national des professionnels de l'aménagement et du lotissement (SNAL)."

0
clics
Le Japon n'a pas fini de payer ses exces immobiliers d'il y a maintenant 15 ans.
posté par Pascalex  le 27/04/07 - 4 commentaires

A bon entendeur salut (surtout pour le complexe Etatiquo-bancaire en France et les nombreux spéculateurs réjouis).

0
clics
les taux des prêts baissent
posté par cbm le 26/04/07 - 11 commentaires

et les taux sur les marchés montent. Combien de temps le grand écart est il tenable ?

0
clics
L'Espagne croit encore à l'atterrissage en douceur
posté par Malard  le 26/04/07 - 1 commentaire

Malgré le coup de bambou d'avant hier sur les valeurs immobilières, on se veut rassurant de l'autre côté des Pyrénées... A suivre.

0
clics
L'aspirateur de vos richesses tourne a fond.
posté par Pascalex  le 26/04/07 - 3 commentaires

"Le prêt immobilier à 40 ans devrait rapidement se populariser en France".
Le hold-up Etatico-bancaire sur la classe moyenne se poursuit de plus en plus belle.

0
clics
Prix en "léger retrait" à Lyon et Marseille
posté par bulette  le 26/04/07 - 2 commentaires

Et c'est Century 21 qui le dit, pas forcément ceux qui gagnent le plus à modérer les ardeurs des acheteurs .

0
clics
18 biens à vendre par agence à paris
posté par cbm le 26/04/07 - 43 commentaires

Oh le gros menteur. Oh les parisiens on se réveille. quand vous passez devant votre agence favorite et sans rentrer combien voyez de biens en vitrine ?

1
clics
Un primo-accédant doit désormais consacrer 5 à 6 années de revenus pour acheter son premier bien
posté par Webmaster  le 25/04/07 - 52 commentaires

\"La baisse des taux alourdit l\'effort des ménages\" : c\'est par ce titre paradoxal que début le rapport de l\'ANIL (Agence Nationale pour l\'Information sur le Logement) sur l\'accession à la propriété des ménages en France. L\'ANIL s\'est en effet intéressée, comme en 2002, à évaluer la capacité des primo-accédants et ses fondamentaux. La baisse des taux a été un catalyseur important qui a aidé les ménages à suivre la valse des prix qui ont plus que doublé depuis 1996. La faiblesse des taux a certes réduit les intérêts, mais aussi et surtout permis un allongement de la durée des prêts. Un ménage disposant d\'un taux de 5 % peut ainsi emprunter 20 % de plus en allongeant la durée de son prêt de 15 à 20 ans alors qu\'avec un taux de 10 %, la hausse n\'aurait atteint que 10 %. Sur la période 1996-2006, les ménages ont en parallèle vu leur pouvoir d\'achat augmenter de 25 %. Au total (évolution des taux et de la durée des prêt comprises), ces évolutions expliquent un doublement (x1,95) de leur capacité de financement sur la période à taux d\'effort identique. Pourtant, cette progression reste inférieure à celle des prix (x2,35) : c\'est pourquoi l\'accession devient aujourd\'hui très difficile, ou au prix d\'un taux d\'effort très significatif pour une large partie d\'entre eux. L\'influence des aides gouvernementales, qui ont un temps encouragé l\'accession sociale, s\'érode du fait de la non mise à jour des barèmes (pour le prêt à taux zéro). L\'ANIL observe que la hausse des prix des logements relativement aux revenus des ménages est une tendance lourde de l\'ensemble des pays développés, mais considère que la hausse récente n\'est pas une accélération de ce phénomène. Elle est le résultat de la baisse du coût du crédit à l\'habitat. Cette baisse modifie profondément l\'utilisation du crédit, à l\'image de ce qui a été observé au Japon ou en Suisse, chez qui les crédits n\'ont pas nécessairement vocation à être amortis.

0
clics
Le vendeur n'est plus roi
posté par bronto  le 25/04/07 - 12 commentaires

"A la veille des échéances électorales, l'immobilier marque le pas en nombre de transactions et en prix. La pause se confirme sans qu'on puisse parler de tournant à la baisse. Une certitude : l'acquéreur se trouve en meilleure posture."

0
clics
Du miracle au mirage
posté par cbm le 25/04/07 - 4 commentaires

La 1ère phrase c'est : on vous l'avait bien dit.
la dernière du 1er paragraphe c'est : attention à ne pas surinterpréter de simples mouvements de corrections d'action.
Il est idiot ou quoi le mec de chez Natixis ?

0
clics
quand le batiment va...
posté par andde le 25/04/07 - 2 commentaires

un peu de lucidité ne fait pas de mal, cet article donne un éclairage intéressant

0
clics
Les anglais prévoient une baisse de l'immobilier chez nous
posté par pedro2  le 25/04/07 - 4 commentaires

Un article pour alerter les anglais sur une baisse très probable de l'immobilier en France ...

0
clics
4ème trimestre des notaires
posté par cbm le 24/04/07 - 6 commentaires

Pour les volumes c'est morts, mais ça on était déjà au courant. Mais le mieux, c'est tout à la fin des pages 19, 20 et 21 sur les prix. Comment on dit ? on met la conclusion à la fin ?

0
clics
Il n'y a pas lieu de s'en faire...
posté par Pascalex  le 24/04/07 - 1 commentaire

L’amateur exercé se souviendra sans doute des déclarations des sommités de tous poils qui nous assuraient en Octobre dernier que le pire était derrière nous… !

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08