“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Quand le batiment va, tout va, mais quand le batiment ne va pas...
posté par Georges le 27/03/07 - 14 commentaires

C'est arrivé près de chez vous !

0
clics
Immobilier US au plus bas depuis 2000
posté par gm le 27/03/07 - 1 commentaire

Comme dit Malard : Le secteur immobilier américain reprend des couleurs.

0
clics
American nightmare
posté par Serjibus  le 27/03/07 - 0 commentaire

mais non, tout va bien, l'immo ne peut pas baisser! Demandez à gabriel malard

0
clics
Le risque de bulle immobilière plane sur l'Europe également
posté par Webmaster  le 26/03/07 - 126 commentaires

Après les Etats-Unis, touchés par un ralentissement immobilier capable de tenir en haleine la bourse, c\'est au tour du Royaume-Uni et de l\'Espagne d\'attirer l\'attention sur leur situation. Le marché immobilier de ces pays a bénéficié du même cocktail que le marché américain, avec des prêts de plus en plus risqués pour solvabiliser les acquéreurs. En effet, les acquéreurs ont du faire face à des prix qui ont plus que doublé en dix ans et presque triplé en Espagne. En Angleterre, les prêts risqués, destinés à une clientèle fragile, représentent 10 % des nouveaux crédits et 1/3 des banques proposent des prêts à plus de 40 ans. Le résultat direct face à la montée des taux est une mise en faillite d\'une partie des acquéreurs, ce qui fragilise les prêteurs les plus exposés et met <a href=http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-887455@51-886613,0.html target=_blank>les marchés financiers en alerte</a>. De même en Espagne, le risque de défaut de paiement sur les prêts augmente et les promoteurs, qui se financent sur les marchés pour financer leurs opérations, commencent à <a href=http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601109&refer=home&sid=aCk.OYMSRtDA target=_blank>payer le prix fort pour leur financement</a>. Les achats de résidences secondaires en Espagne, qui ont largement dynamisé le marché ces dernières années, se sont réduits de 11 % en 2006. Parallèlement les nouveaux emprunts de locaux se sont réduits de 10 %, ce qu ne manquera pas de ralentir le marché, qui s\'était emballé depuis plus de 10 ans. En France pour le moment point d\'alerte. Pourtant, si le risque de défaut semble moins présent, les prêts sur des durées longues se multiplient. Jusqu\'à présent le marché tient, mais il existe un risque qu\'aux premiers signes de baisse, les nouveaux acquéreurs réduisent la durée de leur emprunt (à quoi bon emprunter sur 30 ans pour un bien dont la valeur baisse ?), ce qui ne manquerait pas de ralentir un peu plus le marché. La psychologie des acteurs est sûrement le facteur le moins facile à cerner et à anticiper ...

0
clics
Les vendeurs toujours plus gourmands à Paris
posté par Webmaster  le 26/03/07 - 46 commentaires

Alors que les prix sont restés sages dans les grandes villes françaises sur un an, les prix parisiens ont continué à augmenter fortement selon l\'indicateur SeLoger. Rappelons-le : l\'indicateur mesure non pas les prix de vente, mais les prix demandés par les vendeurs affichés dans les agences (donc frais d\'agence inclus). A Paris, les appartement situés dans le 6ème arrondissement, le quartier le plus huppé de la capitale, se sont affichés en moyenne à 10 509 € du m2, en hausse de 10,2 % sur un an. Même sort pour quasiment tous les arrondissements centraux : les 2ème, 3ème, 7ème ont tous connu des progressions à deux chiffres. Le 8ème a même connu une hausse de plus de 20 % (20,3 % très exactement) qui a porté les prix de ce quartier d\'affaire à 9 597 € du m2. Les autres arrondissements ont tous connu des hausses, bien que moins importantes, à l\'exception du 4ème arrondissement, en repli sur un an de 2,1 %, à tout de même 8 142 € du m2. Il ne reste plus de place pour les foyers modestes à Paris, où même le 19ème arrondissement, le moins cher de Paris et plutôt populaire, tente de se vendre à 5 312 € du m2. Même si les prix des transactions sont certainement en dessous de ces montants, le marché reste donc extrêmement tendu à Paris. Côté location, les prix restent également dynamiques, en hausse de 5,7% sur un an, à 25,16 € du m2. Ils atteignent plus de 30 € du m2 dans les 4ème et 6ème arrondissements, et descendent jusqu\'à 20 € dans le 19ème. Ces prix s\'entendent en général charges comprises (c\'est variable selon les annonces SeLoger) et sont plus proches de la réalité des transactions que les prix de vente car ils donnent rarement lieu à négociation. Profitons de cet article pour rappeler le service gratuit Rue de l'immobilier permettant de découvrir les prix réels de transaction dans votre ville.

0
clics
Ecoutez ce que disent les AI parisiens
posté par Pigeon le 26/03/07 - 27 commentaires

Voici une série d'interviews "truquées" où un faux vendeur fait parler les agences parisiennes sur l'état du marché. Pour ceux qui croient encore que les prix montent... c'est édifiant !

0
clics
Cracks in the façade : America's riskiest mortgages are crumbling. How far will the damage spread?
posté par Serjibus  le 26/03/07 - 1 commentaire

Mais non, il ne se passe rien aux US, y'a pas de pb, pas de risque de récession, tout va bien, dormez sur vos deux oreilles, surtout sergibus qui est toujours sur son petit nuage.

0
clics
Stats marché immo US Q4 2006
posté par en passant le 26/03/07 - 0 commentaire

En effet la baisse annuelle est faible -0.48% Q4 2005 vs Q4 2006
Mais la baisse trimestrielle est de -4.77% Q3 2006 vs Q4 2006, On comprends mieux l'inquiétude qui règne là bas

0
clics
3 minutes de détente
posté par cbm le 26/03/07 - 1 commentaire

dans un monde de brutes

0
clics
Première alerte dans le crédit immobilier anglais
posté par fifi_la_mouette le 25/03/07 - 3 commentaires

Mais que va devenir Gabriel Malard si l'immo UK tangue comme l'immo US ???

0
clics
Pop Psychology
posté par Elizabeth le 24/03/07 - 0 commentaire

Enfin, un très bon article sur le bubble

0
clics
Le secteur immobilier américain reprend des couleurs (La Tribune)
posté par Malard  le 23/03/07 - 0 commentaire

Le son de cloche n'est pas le même partout...

0
clics
Explosion des faillites individuelles en Grande-Bretagne
posté par Pigeon le 23/03/07 - 1 commentaire

Regardez le graphe !

Il s'agit des faillites individuelles sur emprunts immobiliers...

L'effet "domino" en provenance des USA va se faire sentir bientôt.

0
clics
L'immo US en folie !
posté par Katapulte le 23/03/07 - 3 commentaires

l'immo atteint des sommets

0
clics
Immo US : ventes en hausse, mais prix en baisse !!! ça continue !!!
posté par Serjibus  le 23/03/07 - 3 commentaires

Existing U.S. home sales rose in February , but house prices still falling amid subprime mortgage worries

0
clics
L'immobilier US continue de s'écrouler. En réchapperons-nous ?
posté par Serjibus  le 22/03/07 - 17 commentaires

February home starts climb 9%

0
clics
ParisObs : les prix à Paris par arrondissement
posté par Malard  le 22/03/07 - 21 commentaires

Les 2 liens pour les prix à Paris :
http://parisobs.nouvelobs.com/p318_2211/dossier/a336847.html
http://hebdo.nouvelobs.com/p2211/dossier/a336565.html

Et là, on voit que les prix cités par l'enquête sont très très loin des derniers prix publiés par les Notaires, plus proches de ceux que l'on trouve dans les autres indicateurs comme Seloger ou Historimmo (même si ce sont des prix de présentation).
En gros, le prix des Notaires correspond au minimum que l'on puisse trouver dans chaque quartier : le prix du RdC avec travaux.

Normal, me direz-vous, les prix Notaires ont 6 mois de retard...
A part que les prix sont censés stagner depuis 6 mois...
Cherchez l'erreur...

0
clics
Nouvel Obs - Spécial Immobilier en France
posté par bronto  le 22/03/07 - 0 commentaire

"La hausse des prix ralentit, mais la baisse n'est pas à l'horizon. Pendant ce temps,la fracture s'aggrave entre ceux qui peuvent acheter et les autres"

1
clics
L'affaire du mois : 38 millions pour un hôtel particulier dans le 7e
posté par Malard  le 22/03/07 - 0 commentaire

L'état vient de céder pour 38 millions d'Euros un hôtel particulier, l'Hôtel Kinski, 53 rue St-Dominique dans le Faubourg St-Germain (7e), le quartier le plus chic et le plus cher de Paris.
A ce prix-là, c'est une affaire dit-on, la moitié de sa valeur... 12500 Euros/m2. C'est vrai que c'est le prix moyen du quartier alors qu'on est là dans de l'exceptionnel... mais c'est quand même une somme.

0
clics
Paris reprend son rang dans l'immobilier de luxe
posté par Malard  le 21/03/07 - 22 commentaires

Juste une hypothèse : et si les prix d'aujourd'hui à Paris étaient encore loin du compte...

Il y a 3 ans, on disait que 3000 Euros à Barbès et 6000 Euros à St-Germain, c'était de la folie... totalement en décalage avec la réalité, loin des fondamentaux... qui peut bien payer de telles sommes pour se loger ? Des "pigeons" disait-on.

Pourtant ces prix raviraient aujourd'hui le pire des baissiers de ce site qui les qualifieraient même de "sages"... son salaire n'a pourtant que peu évolué depuis... donc finalement tout est relatif.

Et pourtant aujourd'hui on est au double respectivement 6000 dans les quariers populaires et 12000 dans les plus recherchés... avec des pointes à 20000 sur l'île de la Cité, avenue Montaigne, autour du Luxembourg ou sur le Champ de Mars... Et tout le monde semble s'y être habitués puisque des gens achètent encore à ce prix-là... en tirant la langue certes mais achètent... toujours des "pigeons" diront certains... sûrement...

Or depuis qqs années Paris n'avait pas vraiment la côte : has-been, Amélie Poulain, muséifié, perte des JO, etc. Les riches fortunes préférant Londres ou les grandes villes suisses ou belges... les cadres sup Madrid, Barcelone ou Dublin... quand ils ne partaient pas vers des horizons lointains (Amériques ou Australie).

Imaginez alors si Paris redevenait l'eldorado des riches, des étrangers et des expatriés, blasés de l'urbanisme glacial de Manhattan, de Londres ou de Doubaï qui fait que toutes les grandes villes se ressemblent aujourd'hui... et, dopés par le plafonnement des impôts, se mettaient à reprendre goût au charme et au luxe à la française... grandes et belles avenues haussmaniennes, boutiques chics, grands appartements de plain pied avec vue sur la Tour Eiffel... mais aussi bonnes infrastructures, bonnes écoles et bonne qualité de vie.

Juste une hypothèse... que semble pourtant confirmaient toutes les dernières études sur l'attraction des capitales. C'est quand même pas rien que Paris voire la France se classe premier de tous les classements...

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08