“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Ouille, ça risque de faire mal...
posté par Jean-ClaudeTrichet le 12/10/06 - 5 commentaires

"There's the endgame's true danger: If prices drop too much or too persistently, the damage to confidence and spending won't be easily neutralized."

0
clics
Le scénario Gabriel aux states : il n'y a que les agents immobiliers qui le croient....
posté par JCT le 12/10/06 - 6 commentaires

Comme chez nous, les agents immobiliers font entendre une voix discordante... Ils sont partout pareils... Il faut dire que leur but est bien de déplumer le pigeon!

0
clics
Les prévisions complètes du BIPE, ce n'est pas -4 % en 2007 !
posté par Phev  le 12/10/06 - 16 commentaires

Super nouvelle ! ...

les prévisions du BIPE on ous a dit - 4 % en 2007...

C'est ce qui figure dans le dossier de presse.
Or quelqu'un de la bulle a eu la curiosité de demander le dossier complet du BIPE...

On peut y lire :
"Le scénario le plus probable selon le BIPE est l'engagement de la phase 4 du cycle actuel à partir de 2007, conduisant à une baisse cumulée des prix de l'ordre de 20 à 30% en euros constant entre 2006 et 2010"

Ce qui est confirmé dans l'article posté en lien et cet extrait :

"Encore faut-il trouver la formule gagnante. Racheter un réseau ? Le pari semble risqué alors que le marché de l’immobilier en France atteint son plus haut. Les experts du Bipe anticipent d’ailleurs une baisse des prix de 20% à 30% en euros constants entre 2006 et 2010 et un recul des transactions, qui culminent au-delà des 600.000 par an. "

0
clics
Après un ralentissement, le marché s’est totalement écroulé.
posté par cbm le 12/10/06 - 4 commentaires

c'est un agent qui le dit dans le Figaro, c'est écrit tout en bas. Le premier qui dit le marché du meublé c'est différent va au coin pour réfléchir.

0
clics
Le blues des agents immobiliers
posté par gm le 11/10/06 - 13 commentaires

ne vous laissez endormir par quelques articles fantaisistes postés par Sergibus et Gabriel.

A noter dans l'article du Figaro un passage très intérressant sur l'activité immobilière :

"la hausse des prix continue d'expliquer à elle seule la croissance du chiffre d'affaires", car le volume des ventes est en recul pour le 6ème trimestre consécutif, cette fois de 4%. "L'Ile-de-France s'avère nettement plus touché que la province".

Sergibus, Gabriel et Gilles (mes trois têtes de vainqueur) nous disent par contre que les prix augmentent car l'activité est très bonne en volume de transaction.

ça monte dans le vide. il n'y a plus de support.danger.

c'est le dernier avertissement que je donne.

0
clics
L'indice d'août des "Notaires britanniques" est tombé...
posté par Gabriel  le 11/10/06 - 8 commentaires

L'indicateur officiel d'août du DCLG (The Department for Communities and Local Government : équivalent de l'indice des Notaires chez nous) est tombé et... il est en forte hausse...
Et je vous encourage une nouvelle fois à regarder la 1ère courbe des variations...
La courbe a :
- d'abord été en baisse (cf. Paris aujourd'hui),
- s'est annulée : stagnation
- est repartie à la hausse
Comme quoi, une forte décélération ne débouche pas forcément sur une forte baisse même sur une longue période (plus de 2 ans) : le scénario du retournement avec une forte baisse voire un crash n'est pas inéluctable et on peut connaître le même scénario à Paris. Je dis bien on PEUT... dans le sens que l'exemple londonien existe et montre que ça PEUT arriver...

0
clics
Un nouvel article sur l'invasion des étrangers à Paris
posté par Gabriel  le 11/10/06 - 10 commentaires

Certes ça fait que 8,2% sur tout Paris...
Mais en fait c'est plus de 10%, beaucoup d'étrangers achetant en SCI...
Et dans certains quartiers, c'est plus d'un tiers...
- Italiens dans le Marais et St-Germain
- Américains dans les quartiers Ouest, surtout le Nord du 16e
- Anglais à Montmartre et dans le 14e
tandis que les Russes, Chinois, Indiens et autres Grecs commencent à arriver...
A quand un quota de milliardaires étrangers à Paris ;-)

0
clics
Et voilà qu'on parle de + en + de récession aux US
posté par JCT le 11/10/06 - 7 commentaires

J'espère que le marché de l'immo n'est pas international parce que ça risque d'aller mal...

0
clics
La vérité va éclater sur l'INSEE !
posté par Labaisse le 10/10/06 - 12 commentaires

Ils vont arrêter de nous prendre pour des burnes !

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, a contesté, en véritable candidat à l'élection présidentielle de 2007, la thèse du gouvernement selon laquelle le pouvoir d'achat des Français augmente.

"Il faut cesser de dire aux Français que leur pouvoir d'achat augmente parce qu'il n'y a pas un seul Français qui le constate", a-t-il déclaré aux industriels de l'agroalimentaire dans un discours lu par le ministre délégué à l'Aménagement du territoire, Christian Estrosi.

Les organisateurs des premières assises nationales de l'alimentaire avaient expliqué auparavant que le président de l'UMP n'avait pu venir en raison d'une "grosse migraine".

Christian Estrosi, un de ses fidèles lieutenants, n'en a pas moins fait passer le message :

"Quand on sait que l'Insee considère que le logement compte pour 6% des dépenses dans le budget des ménages, on est fondé à s'interroger sur la capacité de l'indice des prix à la consommation à refléter réellement l'évolution du pouvoir d'achat des Français."

Nicolas Sarkozy semble se rapprocher de positions défendues aussi bien par les syndicats que des organismes d'études comme le Bureau d'informations et de prévisions économiques (Bipe).

Selon un indice calculé par le Bipe pour les Centres Leclerc, le pouvoir d'achat effectif du consommateur en France augmenterait de 0,5% cette année et de 0,6% en 2007.

Pour l'Insee, le pouvoir d'achat du revenu disponible des ménages augmentera de 2,3% cette année après une hausse de 1,3% en 2005. Dans le projet de budget pour 2007, le gouvernement, qui reprend la prévision de l'Insee pour 2006, table sur une progression de 2,8% en 2007.

0
clics
ME REVOICI!!!
posté par Chris le 10/10/06 - 2 commentaires

A bientôt sur mon site!

0
clics
FNAIM: L'ESSENTIEL EST PRESERVE
posté par kurtsaturax  le 10/10/06 - 5 commentaires

analyse des derniers chiffres publiés par la FNAIM.... l'échénce semble une nouvelle fois repoussée....

0
clics
La folie de l'immob. continue au Royaume-Uni: jusqu'à quand???
posté par JCT le 10/10/06 - 2 commentaires

House prices rose sharply in August, according to the latest monthly survey from the Department of Communities & Local Government (DCLG).

0
clics
Hausse dans l'immobilier de bureaux cette fois
posté par Gabriel  le 10/10/06 - 10 commentaires

Puisque les baissiers nous postent 20 articles pour nous dire que ça baisse à Manhattan... Je rétablis un peu l'équilibre puisque ça augmente partout ailleurs, notamment dans les bureaux en IdF...

0
clics
Le prix du m2 à Londres s'envole et ce n'est pas fini
posté par Gabriel  le 10/10/06 - 0 commentaire

A la différence de NY, la hausse est de 6% depuis le début 2006 et devrait atteindre 8% sur l'année 2006. Pas de baisse en vue chez nos voisins... pour l'instant.

0
clics
Housing Hurts, Bernanke Says: Slump Predicted To Slow Economy
posté par JCT le 09/10/06 - 1 commentaire

C'est clair qu'ils on les pétoches aux states...

0
clics
La location est plus rentable à court terme
posté par JCT le 09/10/06 - 2 commentaires

Quid du même calcul avec un logement qui se déprécie comme cela risque d'être le cas dans les prochaines années?

0
clics
Le prix du m2 à NY plonge et se n'est pas fini
posté par gm le 09/10/06 - 0 commentaire

Manhattan, un quartier où il n'y a plus de place pour construire, un lieu où de nombreux étrangers investissent, un pouvoir d'achat énorme ......

Le prix de l'immobilier ne baissera jamais disait-on il y a peu.

ce constat me rappelle étrangement les commentaires de certaines personnes de ce forum à propos de l'immobilier parisien.

0
clics
Les prix se sont stabilisés au 3ème trimestre d'après la FNAIM
posté par Webmaster  le 08/10/06 - 116 commentaires

En même temps que les Notaires, mais pour le trimestre suivant, la FNAIM délivre son rapport trimestriel sur le marché immobilier pour le T3 2006. La tendance à la modération des prix, déjà observée depuis presque un an, se poursuit, et les prix passent même en terrain négatif sur ce trimestre au niveau national, en affichant -0,1 % par rapport au trimestre précédent. Pour l\'Ile de France, les prix progressent de 1,1 % sur le trimestre (à 3665 € du m2 en moyenne) et l\'activité repart progressivement avec une hausse des volumes de 1,1 %, alors qu\'elle s\'affichait en baisse de 7 % à la même période un an auparavant. A Paris intra-muros, les prix ont poursuivi leur progression également, pour s\'afficher à 5853 € du m2 (+7,4 % sur un an et +1,3 % sur un trimestre). Pour la première fois, le rapport de la FNAIM livre le profil des acheteurs et un détail des conditions des prêts contractés : l\'acheteur est de plus en plus jeune, puisque la proportion des 25-29 ans est passée de 10,9 % en 2002 à 23,7 % en 2006 et la durée des prix augmente à 19,7 ans en moyenne, contre 18,7 ans en 2005 et 16,3 ans en 2002. La nouveauté de 2006 est le développement des prêts à 30 ans : encore marginaux en 2004 (1,2 %), ils représentent désormais plus de 6 % des prêts. Sauf détérioration des conditions de crédit, la FNAIM ne voit pas de baisse de prix à l\'horizon : elle voit venir un ralentissement de l\'activité et prédit que la hausse des prix devrait revenir au niveau de celle du revenu des ménages. Selon ses calculs, l\'indicateur de solvabilité s\'est un peu amélioré sur an, permettant d\'améliorer la capacité des ménages à mener à bien leur projet immobilier. (<a href=\"http://www.fnaim.fr/infos/lettre-de-conjoncture/lettre_conjoncture_N-46.pdf\" target=\"_blank\">Rapport FNAIM du T3 2006</a>)

1
clics
La fête immobilière est finie, par Eric le Boucher
posté par pedro2  le 08/10/06 - 34 commentaires

Eteignez les lampions. Aux Etats-Unis, les ventes de maisons neuves ont chuté de 17 % par rapport à la même période de 2005 et celles de maisons anciennes de 12 %. Le stock des propriétés à vendre est en hausse de 60 %. Selon l'Association nationale des promoteurs, les prix sont en recul de 1,7 % sur un an. Et beaucoup redoutent le pire, comme l'économiste Nouriel Roubini, qui prévoit un ajustement de 20 % des prix de vente (www.rgemonitor.com). Quelques indices d'août sont un peu meilleurs, mais, pour Ben Bernanke, le président de la Federal Reserve, "la correction est sévère". Ailleurs dans le monde, on n'observe encore qu'un ralentissement des hausses. Le mètre carré a gagné 4,5 % sur un an en France, mais seulement 0,1 % au troisième trimestre. La fièvre était mondiale ; le retour au calme, sinon la baisse, sera mondial.

0
clics
La région Bretagne sort du bois !
posté par Pascalex  le 07/10/06 - 2 commentaires

La région Bretagne parmi les premières à s’inquiéter des effets potentiellement désastreux qu’exerce la folie immobilière sur son attractivité et son développement. Bientôt toute la France ?

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08