“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Europe 1 ce matin - écoutez Axel à 7h55
posté par Phev  le 08/09/06 - 4 commentaires

Descendez jusqu'à 7h55 et écoutez

Prévision du BIPE - 5 % sur le marché de l'ancien en 2007.

0
clics
Toujours pas de chiffres
posté par repost le 08/09/06 - 3 commentaires

"Merci" au webmaster d'avoir supprime le poste precedant (qui n'etait pas de moi).
Je pense que le retard dans la publication des chiffres par la FNAIM constitue bien une information.
Donc je fais un nouveau post.

0
clics
Le marché est désormais ré-équilibré et va continuer à se modérer
posté par Webmaster  le 07/09/06 - 12 commentaires

Natexis profite de la rentrée pour sortir un rapport sur l\'état du marché français de l\'immobilier. Le premier focus porte sur les logements neufs. Depuis mi-2004, les mises en chantiers ont très fortement progressé et leur progression s\'est faite en parallèle de celle de la demande. Depuis fin 2005 toutefois, les ventes fléchissent et les stocks gonflent, sans pour autant que l\'orientation à la hausse des prix ne soit remise en cause. La demande est affectée par un essouflement lié aux prix atteints et à la hausse - limitée - des taux d\'intérêt. A la vue des chiffres, Natexis croit à un scénario d\'ajustement en douceur plutôt qu\'à une rupture, bien que la rupture reste possible dans trois cas : les mises en chantier poursuivent leur hausse (en suivant la hausse des permis de construire déposés), la hausse des taux s\'accélère (sous l\'impact des banques centrales, en particulier la FED) ou le contexte international se dégrade, en particulier aux USA. Dans ce dernier cas en effet, le FMI a démontré que 40 % du mouvement sur les prix de l\'immobilier au niveau international était lié à des facteurs communs à tous les payx industrialisés. (<a href=\"http://www.businessimmo.info/_documents/wbg_lettre_article/ImmoFra020906.pdf\" target=\"_blank\">Rapport de la direction des études économiques et de la recherche - Natexis Asset Management</a>)

0
clics
Le marché immobilier français en 2006
posté par bronto  le 07/09/06 - 1 commentaire

Excellent dossier de l'express. Oubliez le titre de ce 1er article qu'on pourrait traduire par "Ca ne sera jamais aussi cher, achetez vite". Le reste est très interressant. Ca continue de craquer du coté du locatif et des investissements Robien.

0
clics
Comment est calculée la côte de PAP ?
posté par Gabriel  le 07/09/06 - 10 commentaires

On a longtemps spéculé sur la véracité des chiffres de la FNAIM et consorts, qui pourtant ont toujours été globalement vérifié par la suite par les chiffres des Notaires et qui portent sur des milliers de transactions.
Moi, même si je les suis assez régulièrement, je me demande bien comment sont obtenus les chiffres de PAP.
Comment expliquer d'abord le bond qu'ont fait les prix début 2006 dans les arrondissements les plus chers de Paris et surtout à partir de quelles données obtiennent-ils ces chiffres ?
Il est stipulé sur le site que les chiffres sont obtenus sur les transactions effectivement effectuées des particuliers qui arrêtent leur annonce.
Prenons par exemple le 7e arrondissement mais ça marche pour n'importe quel arrondissement......
Si on va dans la page "Exemples de ventes" qui doit être en fait l'ensemble des ventes réalisées par PAP, pour le 7e, on a environ 2 transactions par mois.
De plus, si on recherche toutes les offres dans le 7e, tous types d'appart confondus, il y en a... 20 ! qui ne se réaliseront pas toutes sur PAP.
Comment peut-on avec si peu de chiffres (0,5 transaction par semaine) réaliser un indice mis à jour de façon hebdomadaire...
Je pose la question...

0
clics
CHIFFRES PAP AOUT 2006
posté par lolo  le 06/09/06 - 15 commentaires

" Si les mois de rentrée témoignent d'une activité toujours aussi atone, contrairement à l'automne 2005 qui avait enregistré un surprenant sursaut, la projection d'évolution des prix, sur tout 2006, pourrait se limiter à 3%, alors que les volumes semblent nettement décrocher. L'affaire reste donc à suivre, mais il est certain, qu'en cette rentrée 2006, le marché s'est clairement rééquilibré en faveur des acquéreurs"

0
clics
Tout va bien aux USA
posté par Le LobbyVeilleSurVous le 05/09/06 - 28 commentaires


Qui se souvient du crash boursier de 1987 ? (on va bientôt fêté le 20ème anniversaire d'ailleurs) ?

A priori, et chez les récents et jeunes acheteurs de deux pièces parisiens actuels, peu de monde n'a de souvenir de ce crash...

Ce crash boursier, d'une ampleur sans précédent à l'époque (-22% sur l'ensemble des indices mondiaux en une seule journée de cotation) à été suivi, dans les 4 ans qui ont suivi, d'une gigantesque bulle spéculative immobilière, et, son pendant, un éclatement de la bulle, tout aussi douloureux et spectaculaire.

Je ne peux mm'empêcher de faire lle parrallèle entre l'éclatement de la bulle boursière de mars 2000 immédiatement compensée par les grands argentiers (taux à 1% aux USA !) par une bulle immobilière.

Il aura fallu 5 ans cette fois-ci pour que la bulle immobilière américaine éclate comme une baudruche.

Car, messieurs, la bulle immobilière américaine, terme totalement tabou et exclu il y a très peu de temps, est EN TRAIN D'ECLATER !

Bonne lecture (et serrez les fesses).

0
clics
chiotte : Les loyers du secteur privé toujours à la hausse
posté par LeDésespéré le 04/09/06 - 3 commentaires

quand est-ce qu'on va s'en sortir de cette chienlit!!!

0
clics
Des infos comme on aimerait en voir + souvent
posté par phev  le 04/09/06 - 13 commentaires

Allez, allez les zaussiers asseyez vous dans votre fauteuil, et dégustez, c'est que du bonheur...

0
clics
Quels remèdes pour en finir avec le mal-logement ?
posté par JCT le 03/09/06 - 0 commentaire

Quelques observations intéressantes...

0
clics
Le dilemme de la Fed, tiraillée entre inflation et croissance
posté par JCT le 03/09/06 - 0 commentaire

ATTENTION DANGER!

0
clics
PAP linéaire
posté par CHRAIPALDERNIERCON  le 01/09/06 - 0 commentaire

linéaire ou presque...
(8o)

0
clics
Par contre, forte accélération de la hausse en UK
posté par Gabriel  le 01/09/06 - 7 commentaires

Si les prix à la vente et à la location à Paris sont en légère hausse voire baissent dans certains quartiers, en UK, c'est la folie, après 2 ans de stagnation (la même que l'on vit à Paris actuellement ?), tous les indicateurs sont repassés au vert voire battent des record à la hausse.
Que ce soit à la location ou à la vente comme le soulignent les 2 articles en 1ère page du site. La raison : la forte demande des "plombiers polonais" ;-)
En regardant un peu les courbes ( http://www.housepricecrash.co.uk/indices-nationwide.php#graph ), on constaste que l'évolution des prix sur un an a atteint un minimum début 2004 puis un autre début 2006 sans toutefois s'annuler (pas de baisse des prix) mais que c'est reparti à la hausse... donc les prix ne devraient pas encore baisser avant des mois...

0
clics
3m2 pour 240 Euros/mois : honteux mais il y a une justice...
posté par Gabriel  le 01/09/06 - 2 commentaires

Un propriétaire louait un 3m2 (non pas d'erreur : vous lisez bien TROIS) dans le 18e pour près de 240 Euros par mois. Un cagibi en quelque sorte.
Mais le locataire ne payant plus ses loyers, le propriétaire a la bonne idée de le trainer en justice.
Et là c'est l'arroseur arrosé... je vous laisse lire l'article, c'est édifiant !

0
clics
Baisse des loyers dans l'Est parisien
posté par Gabriel  le 01/09/06 - 2 commentaires

Lu dans le Parisien d'aujourd'hui : si les loyers continuent à augmenter globalement à Paris et dans le reste de la France (2% environ cette année), ils sont en baisse dans les arrondissements de l'Est parisien : 5e, 12e, 19e, 20e notamment.
Mais ils sont encore en forte hausse dans les arrondissements "recherchés" (plus de 5% dans les 3e, 6e, 7e...)

0
clics
Le marché immobilier américain en mauvaise posture
posté par Webmaster  le 30/08/06 - 26 commentaires

Tandis que les <a href=\"http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?&news=3635302\" target=\"_blank\">premiers chiffres négatifs</a> apparaissent en France (baisse de 7,6 % des ventes de logements neufs T2 2006), le marché américain montre définitivement des signes de faiblesses. Le chef économiste de la NAR (fédération d\'agents immobiliers américain, équivalent de la FNAIM en France) vient de le confirmer : le boom américain de l\'immobilier est terminé, et certains marchés accusent même un ralentissement sévère, tel qu\'ils ont connu à la fin des années 80. Les multiples hausses de taux de la banque centrale américaine, la FED, ont finalement eu raison du marché dans les Etats américains où les prix s\'étaient envolés. Ainsi, les volumes de ventes sont en baisse sur un an dans 69 % des Etats américains et dégringolent de plus de 25% en Californie, en Floride et en Arizona. Si les prix restent encore en territoire positif ou stable sur un an, les stocks s\'accroissent (16 mois de stocks à Miami) et les prix devraient entrer dans le rouge très prochainement. Le prix des maisons ne sont en effet plus en rapport avec les revenus (il faut compter sur 750 k$ pour une maison moyenne à San Francisco et investir 45 % d\'un revenu moyen pour en acquérir une à San Diego). Il juge toutefois que la baisse des prix sera salvatrice pour faire redémarrer le marché et que cette baisse sera de faible ampleur, du fait du nombre d\'acquéreurs nombreux en embuscade à des prix plus faibles. Le refroidissement du marché américain fait écho à celui d\'un autre marché anglo-saxon : celui de l\'Australie (<a href=\"http://www.smh.com.au/news/national/boom-and-bust-on-the-home-front/2006/08/25/1156012745891.html?page=fullpage#contentSwap3\" target=\"_blank\">en particulier Sydney</a>), qui, rappelons-le, a chuté depuis son pic de prix de 2003. (<a href=\"http://www.realtor.org/Research.nsf/files/Leadership%20Summit%20%28August%202006%29.ppt/$FILE/Leadership%20Summit%20%28August%202006%29.ppt\" target=\"_blank\">Rapport complet de David Lereah (NAR) sur le marché immobilier américain</a>)

0
clics
Net repli des ventes du neuf au 2ème tri.
posté par gm le 29/08/06 - 34 commentaires

Selon les AI le printemps est une grosse période pour l'achat de logements. Ca commence vraiment à sentir mauvais cette affaire.

0
clics
des doutes?
posté par Lapince le 27/08/06 - 2 commentaires

Article sur CNN

0
clics
Qui sont les membres du complot...suite
posté par strategiste le 25/08/06 - 2 commentaires

Ci joint un aricle tiré du sérieux magazine FORBES américain sur le lobby immobilier américain et l'explosion de la bulle à venir. Il faut comprendre que c'est comme ci Le Monde ou un autre journal sérieux (pas un forum internet !!) mettait en défaut les gens de la FNAIM...(l'équivalent des Realtors américains)

0
clics
ça sent le brûlé aux USA
posté par Peu Importe le 24/08/06 - 8 commentaires

La dégringolade est là aux USA. C'est clair et établi.

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08