“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Chiffre d'affaire des agences immo en baisse de 7,3 % en 2005
posté par phev  le 17/03/06 - 7 commentaires

en page 2 et en page 3
chiffre d'affaires agences immobilières

- chiffre d'affaire annuel 2005 /2004 en volume - 7,3 % (contre +17,7 %)
- quatrième trimestre 2005/2004 en volume -9,1 %....

Post rédigé par MILACIK sur le forum de la bulle...

Mesdames, Messieurs

Ce que les centres de gestion agréés avaient déjà montré sur les neuf premiers mois de 2005 (par rapport à la même période de 2004), s'est confirmé à la lecture des dernières estimations disponibles sur le site Lien (rubrique Observatoire de mars 2006, cf. les tableaux pages 2 & 3 traitant le 4ème trimestre 2005 et l'ensemble de l'année 2005) : le chiffre d'affaires des agences immobilières annuel 2005 a bien baissé, de 7,3% par rapport à 2004.

Il est vrai que les années précédentes avaient vu des croissances à deux chiffres. Mais...dans le climat de 2005 où tout le monde prétendait que les affaires coulaient à flot, où les agences se créaient à tour de bras, où la simple hausse des prix aurait dû se traduire par une hausse mécanique "sans effort" de leur CA...ce résultat révèle de gros mensonges de la part des agences elles-mêmes, sur leur état de santé, leurs transactions...

J'en suis sûr, ce document sera discuté âprement, étant entendu qu'il s'agit seulement de la première année de baisse du CA, et qu'il convient bien sûr d'attendre une confirmation en 2006 de cette tendance. Mais ce qui est sûr, c'est que cela fait deux trimestres de suite que le CA des agences baisse, c'est un fait que les observateurs doivent désormais reconnaître...


Deux remarques : ce sont les promesses effectuées au troisième trimestre qui sont seules primes en compte (signature e l'acte authentique au quatrième trimestre) et donc établissement de la facture au même moment.

La distribution des nouvelles agences créées ( organime de centre de gestion agréée banque populaire) ne faussent-elle pas le résulat ?

enfin quand on voit 2004/2005 et 2003/2004 y'a pas photo....

bonne lecture et bonjour à tous...

message personnel : René (roi de la FNAIM) et Gabriël si vous me lisez, va falloir sortir le grand jeu : claquettes, etc... J'espère avoir le plaisir de vous voir au salon de l'immobilier. Bises à bientôt.

0
clics
Le mal logement en 2006
posté par Jean-ClaudeTrichet le 17/03/06 - 0 commentaire

Y'a vraiment des trucs qui déconnent chez nous!
Qu'est-ce qu'ils foutent là-haut?
Eh! Chirac! Tu dors?

0
clics
Ils commencent à compter...
posté par Bourgeois le 16/03/06 - 6 commentaires

Ils commencent à compter leur sous, et se demandent pour certains comment ils vont réagir avec le triple effet "kiss-cool" :

1/ Les "interest only loans" à taux variables subissent la hausse des taux plein pot.

Les taux (pour rappel) : 4.75 prévu fin mars, 5% prévu en juin...

2/ La valeur des biens stagnent (en fait ça baisse)

3/ Les volumes baissent (ben oui quoi... Les gens n'achètent plus quand ça baisse. Classique).

Je note au passage les euphémismes propres à la littérature 'FNAIM' : "cooling down"... au lieu de dire : "plunge".

0
clics
bulle aux US
posté par seksek le 16/03/06 - 2 commentaires

interessant

0
clics
reprise des expulsions
posté par Antibulle le 15/03/06 - 5 commentaires


au lieu de parler d'une hypothetique bulle, inexistante, pensez a ces gens là.
pour eux c du concret et pas des spéculations.

La trêve des expulsions locatives prend fin aujourd'hui, 15 mars. Une loi de 1951 interdit, en effet, toute expulsion entre le 15 novembre et le 15 mars de l'année suivante.
Il existe toutefois des exceptions à ce principe : l'expulsion est admise si un relogement des occupants est possible, lorsque les locaux font l'objet d'un arrêté de péril (bâtiment en ruine) ou si le logement est occupé par des squatters (c. construc. et hab., art. L 613-3).

0
clics
Cher Webmaster
posté par cbm le 15/03/06 - 7 commentaires

Pourquoi avoir retiré un post qui parle de volumétrie (35000 annonces dans PAP) ? Qui la met en perspective avec les taux d'intérêts réellement obtenus en ce moment (3,7% alors que meilleur taux n'a pas encore fait sa mise à jour). Quelle partie du post n'avez vous pas compris ? La partie sur les élèves de 1ère ES ou la partie sur ISLM ? C'est vrai ISLM, c'est plus ambiance kurt. On a le niveau qu'on peut...
Retirer des posts vulgaires ou grossiers bien sûr, censurer c'est pas malin.

0
clics
On comprends mieux pourquoi il y a une bulle !
posté par Bourgeois le 14/03/06 - 16 commentaires

A vivre au dessus de ses moyens et par emprunt... on comprends pourquoi une bulle de dette à créé une bulle immobilière.

Quand je pense qu'il se trouve -encore- des personnes qui parlent de valeur "objective" et "fondamentale" de la pierre, alors qu'il s'agit simplement d'une "bulle d'emprunt"... Donc d'un jeu -dangereux- du gonflement de prix de certains actifs au détriment de la balance asset/liability.

Un jour, il faudra payer ses dettes !

0
clics
La pierre à l'école des dictons boursiers
posté par REBELOTE le 13/03/06 - 15 commentaires

Merci à Parisbulle pour le lien!

0
clics
Belote...
posté par REBELOTE le 13/03/06 - 1 commentaire

y'aurait comme qui dirait un changement d'ambiance...

0
clics
les banques s'y mettent...
posté par lolo  le 13/03/06 - 5 commentaires

0
clics
Estimer la valeur de son bien devient compliqué dans un marché moins lisible
posté par Webmaster  le 13/03/06 - 21 commentaires

L\'objectivité est bien difficile pour le propriétaire d\'un bien face à un marché qui devient plus tendu et difficile à déchiffrer. Sur quels critères évaluer un \"juste prix\" ? Selon l\'Express, le prix est d\'abord le fruit de la localisation (l\'acheteur achète un quartier et s\'y identifie), puis entre autres de : l\'environnement, l\'état et le type d\'immeuble, l\'étage, la taille et l\'état de l\'appartement. Certains facteurs sont très dévalorisants (étage élevé sans ascenceur, bruit ...), d\'autres un peu moins moins (peu de lumière, loin des transports ...). Une autre méthode, dite des \"revenus\", est principalement utilisée par les investisseurs et permet également de donner une valeur à l\'appartement, en utilisant le loyer et une estimation des charges pour atteindre un rendement annuel. Mais c\'est plus souvent la simple comparaison de biens vendus (voire affichés) dans le même secteur qui guide le propriétaire dans l\'établissement de son prix. Pour aider les acheteurs comme les vendeurs, quelques sites mettent gratuitement à disposition des outils pour évaluer la valeur d\'un bien : Challenge / Le Nouvel Obs (<a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/logement/index.php\" target=\"_blank\">prix de vente</a> et <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/loyer/index.php\" target=_blank\">locations</a>) ou De Particulier à Particulier (<a href=\"http://www.pap.fr/evaluation/expertise/estimation-en-ligne.asp\" target=\"_blank\">prix de vente</a>). A consommer avec modération, sachant que les estimations divergent assez nettement : pour un même appartement de 3 pièces de 60 m2 situé Rue du commerce dans le 15ème arrondissement de Paris, et avec des critères identiques (pour ceux qui sont communs), Le Nouvel Obs trouve une estimation à 348 k€ quand PAP est à 290 k€. La vérité est sûrement entre les deux ! (<a href=\"http://www.lexpress.fr/services/immobilier/dossier/immobilier/dossier.asp?ida=437252\" target=\"_blank\">Comment calculer le juste prix ?</a> et <a href=\"http://www.lexpress.fr/services/immobilier/dossier/immobilier/dossier.asp\" target=\"_blank\">Dossier immobilier</a> de l\'Express)

0
clics
Le marché se calme selon le magazine Challenge
posté par Webmaster  le 12/03/06 - 0 commentaire

Depuis quelques mois, le marché de l\'immobilier a bien changé, tant à Paris que dans les grandes villes françaises et cette tendance à la modération devrait se voir dans les chiffres, avec une hausse des prix attendue pour 2006 à 6 % alors qu\'elle s\'est élevée à 10,3 % en 2005. Depuis novembre, le marché est \"en état de pause\" et la négociation refait son apparition. Ainsi, à Paris, le délai moyen de vente est passé de 5-7 semaines à 8-10 semaines aujourd\'hui. En outre, si les prix continuent de monter à Paris, en particulier dans les quartiers les moins chers, Emmanuel Ducasse, responsable des expertises parisiennes du Crédit Foncier, y voit surtout le signe d\'une hausse de la qualité des appartements vendus, faisant mécaniquement grimper la moyenne des prix dans les statistiques. Pour faire face aux prix, les acquéreurs toujours présents se sont endettés sur des durées plus longues (plus de 18 ans aujourd\'hui contre 12 ans 1/2 en 1995) et pour une part plus large de leur revenu (31 % contre 21 % en 1998). Mais ils arrivent au bout de leur possibilités et les banques deviennent prudentes avant de financer un projet. Le dossier fait des zooms détaillés sur Paris, sa région et les grandes villes de France. Pour Paris par quartiers : <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21479.html\" target=\"_blank\">Paris centre</a> (1er au 4ème), <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21480.html\" target=\"_blank\">Paris rive gauche</a> (5ème au 7ème), <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21482.html\" target=\"_blank\">Paris triangle d\'or</a> (8ème, 16ème et 17ème), <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21481.html\" target=\"_blank\">Paris Sud</a> (13ème au 15ème), <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21484.html\" target=\"_blank\">Paris Nord</a> (18ème au 20ème) et <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21483.html\" target=\"_blank\">Paris Centre-Est</a> (9ème au 12ème). D\'après l\'article, la <a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21303.html\" target=\"_blank\">folie immobilière est mondiale</a> et prend pour référence les prix dans les grandes capitales mondiales : Londres centre, où les prix ont triplé de 1991 à 2006 pour atteindre 16433 € du m2, New York Manhattan, où les prix atteignent 9468 € du m2 en hausse de 22 % sur un an, Madrid à 3250 €, en hausse de 101,2 % en seulement 4 ans ! Ces hausses sont dues à la forte croissance économique mondiale et à des taux d\'intérêt bas, mais rien ne dit que cette situation va perdurer, face aux assauts récents des banques centrales. (<a href=\"http://challengestempsreel.nouvelobs.com/france/chall_21399.html\" target=\"_blank\">Dossier Spécial immobilier Challenges</a>)

1
clics
En revenant d'Australie
posté par seksek le 12/03/06 - 7 commentaires

Je reviens d'Australie, et je pense que la situation la-bas est exactement la situation que va voir la France dans un an à deux ans. L'australie a passé par une "bulle" similaire à que ce que nous voyons actuellement en France mais maintenant, le marché devient presque incomprehensible avec des baisses dans certaine regions et des hausses dans d'autres mais aussi dans la même région. Beaucoups de négociations entre les acheteurs et les vendeurs. Une sélection des prix basée sur la qualités des biens. Je pense que le marché suivera la même tendance ici. La réponse à la question sommes nous sorti de la bulle ou sommes nous encore ne sera pas claire pendant des mois et peut être des années (c'est comme la reprise en France et la baisse du chomage, des fois il baisse et des fois non).
Donc c'est peut être le moment d'acheter un bien de bonne qualité ou d'attendre si on est dans une région où le prix ont trop augmenté sur les trois dernières années.

0
clics
Les "bubble sitters"... nouvelle tendance...
posté par Vendez tout ! le 11/03/06 - 14 commentaires

Ils vendent au top du marché, pour assurer leurs plus-value, et louent à MT en espérant la baisse du marché.

Si vous regardez le film jusqu'au bout, la probabilité de baisse du marché l'emporte largement sur celle de la hausse...

10 à 15% des vendeurs US actuels seraient des bubble sitters...

0
clics
Avis de calme sur un marché tendu
posté par bronto  le 09/03/06 - 9 commentaires

Un article qui ressemble fort à celui de l'Express.

0
clics
L'atterrissage
posté par gm le 09/03/06 - 20 commentaires

Un état réel du marché. La tendance s'inversera prochainement. Lire également les propres de D. COHEN (économiste)

0
clics
Cela veut dire quoi 34000 annonces sur PAP ?
posté par mika le 08/03/06 - 18 commentaires

Ok, les prix stagnent, on ne peut pas parler de crack, mais il faut constater qu’il y a de plus en plus d’annonces sur les sites immobiliers, donc l’offre s’en trouve plus nombreuses.
Cela ne vas pas augmenter eternellement !
Quelqu’un peut il m’éclairer sur cette signification ?
(Je m’interesse au marché immo depuis nov 2005).

0
clics
La fed se prépare à arnaquer le monde entier
posté par pedro  le 08/03/06 - 10 commentaires

DANGER ...

0
clics
J'aimerais avoir des positions claires
posté par lolo  le 07/03/06 - 26 commentaires

Je me dit qu'il serait interessant d'avoir des positions claires des acteurs du forum : quelle est votre vision du marche immo parisien a horizon trois ans?.

Je me lance : soit +/- 3% par an (+/- 10% sur 36 mois) et en tout cas une hausse inferieure a un placement financier securise.

A vous....

0
clics
c'est le moment d'achter
posté par Antibulle le 07/03/06 - 21 commentaires

Au lieu d’attendre un éventuel krack, il vaudrait mieux penser a acheter pour ceux qui le désire, car apres il sera peut etre trop tard, a moins de changer de boulot.
Profiter des taux attractifs, pendant qu’il en ai encore temps cela ne vas pas durer éternellement.
La BCE a recemment annoncé une hausse de ses taux
Cela va mécaniquement faire monter le prix de revient d’un bien, vous etes d’accord, qu’il vaut mieux acheter un appart à 200000€ avec un prêt a 4 % qu’avec un prêt à 5 %.
Quand au palabres sur un krack ou une baisse, cela n’ai que pure spéculation.
L’immobilier est une valeur refuge, en ce moment cde crise il a toujours ce quelque chose de psychologique.
Il y a aussi les retraites qui entretienne la hausse.
Achetez donc, c’est un placement!

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08