“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Indice immobilier France
posté par kurt saturax le 25/11/05 - 0 commentaire

Le point sur notre indice immo national... les -40% semblent à portée...

1
clics
COUP D'OEIL DANS LE LUXE...
posté par OBER le 24/11/05 - 1 commentaire

Il semblerait que les beaux quartiers tiennent encore...

0
clics
Immobilier : attention chutes de pierres
posté par sampig  le 24/11/05 - 0 commentaire

l'hebdo revient sur le krach précédent, puis resume la situation actuelle.
L'article est accessible seulement aux abonnés mais on peut s'inscrire et lire 5 numéros gratuitement.

0
clics
Il n'y a pas de krach, même les sites sur la Bulle le disent maintenant...
posté par Gabriel  le 24/11/05 - 13 commentaires

C'est bizarre, Truc Xarutas n'a pas dégaîné aussi vite que d'habitude... ça se comprend : le propre site dont il fait la pub a longueur de temps d'habitude vient de sortir une info qui va pas trop dans son sens : le tsunami qui se dessinait aux US (et en UK) et qui devait déferlait sur la France a fait pshit ! C'était juste une consolidation...
Je vous laisse lire la conclusion que j'aurais pu écrire moi-même :

"Conclusion: Les faits parlent d'eux même, il n'y a pas de krach immobilier aux US, nous avons assisté dans les mois précédents à ce qui n'est pour l'instant qu'un simple trou d'air... En angleterre, nous assistons à un atterrissage en douceur et en France le marché semble se stabiliser, voilà ce que nous pouvons dire avec quasi certitude."

C'est exactement ce que je dis depuis 6 mois maintenant...

0
clics
Indices marché parisien
posté par kurt saturax le 23/11/05 - 3 commentaires

Un petit tour d'horizon des indices à notre disposition pour le marché parisien...

2
clics
Statistique des notraires
posté par geo le 23/11/05 - 0 commentaire

Ca avance et ça recule...

0
clics
Quid de la bulle de l'immobilier ?
posté par LABYTEDETRAVERS le 23/11/05 - 0 commentaire

1
clics
Immobilier : opportunités ?
posté par HALTESARKO le 23/11/05 - 0 commentaire

1
clics
Selon les prévisions du BIPE, 2005 et 2006 marqueront la sortie de l’attentisme financier
posté par VIRONSVILPIN le 23/11/05 - 0 commentaire

0
clics
Le secteur de l’immobilier : atterrissage prévu en 2006
posté par VIRONSCHIRAC le 23/11/05 - 0 commentaire

Trux satrnien nous fera le décryptage

0
clics
Les loyers parisiens reprennent le chemin de la hausse pour atteindre 19,8 € du m2 en moyenne au T3
posté par Webmaster  le 22/11/05 - 32 commentaires

L\'étude CNAB publiée sur le T3 2005 montre une vigueur renouvelée sur les prix de locations à Paris au 3ème trimestre 2005. Les prix des nouvelles locations réalisées sur cette période s\'établissent à 19,8 € du m2 soit 7,1 % au dessus de leur niveau de 2004 de 18,5 € du m2 et 3,8 % de hausse sur un trimestre. Cette tendance est une rupture par rapport à 2004 et au début de l\'année 2005 où les loyers semblaient en voie de stabilisation. En Ile de France en revanche, la variation des loyers continuent à rester modérée, à +2,4 % par rapport à 2004 (et après deux trimestres où les loyers de relocations étaient inférieurs à ceux pratiqués une année auparavant). La CNAB suit également un certain nombre d\'indices sur le parc parisien de logements : ainsi, un peu moins de 30 % des locations ont fait l\'objet de travaux au moment du changement de locataire et un appartement se loue en moyenne à Paris pour une durée de 61,2 mois (de 42,5 mois pour un studio à 73,7 mois pour les 5 pièces et plus en passant par 100 mois pour les 3 pièces). La hausse des prix pèse sur la mobilité des locataires parisiens : la mobilité reste à un niveau très bas, inconnu depuis plus de 10 ans (1994), à 19,7 % (contre plus de 23% sur la période 2000-2002). Comme sur le front des achats, la hausse des prix se fait donc au détriment de l\'activité. (<a href=\"http://www.csab.fr/4DCGI/hierDocDownload/loyer2005-t3_.pdf?cessionID=379753&hierID=539101&loadDocID=539100\" target=\"_blank\">Rapport CNAB T3 2005 sur le marché de la location à Paris et Ile de France</a>)

0
clics
Stabilisation des prix confirmée à Paris : 5585 € du m2 en Septembre
posté par Webmaster  le 20/11/05 - 2 commentaires

L\'indicateur Les Echos-Laforêt vient d\'être publié pour Septembre et confirme la stabilisation du marché depuis quelques mois : après 5349 € du m2 en Août, il grimpe à 5585 € du m2 en Septembre, mais ce montant est à rapprocher des valeurs atteintes sur les 6 derniers mois, toutes entre 5300 et 5700 € du m2 (et très variables d\'un mois sur l\'autre). Le marché est donc bien en train de s\'équilibrer entre acheteurs et vendeurs, ce que Les Echos confirment dans leur commentaire : \"la tendance nouvelle de la rentrée vient des vendeurs qui commencent à se rendre compte qu\'ils sont bien gourmands\". Les Echos vont même plus loin, en évoquant clairement une bulle immobilière, qui empêcherait aujourd\'hui les acheteurs d\'accéder aux grandes surfaces \"depuis [déjà] des mois\". Depuis un an seulement, et d\'après le même indicateur de prix, les prix ont en effet monté de 16 % ... Cet article est publié alors même qu\'Annick Colybes, elle aussi journaliste aux Echos, expliquait dans un article publié quelques semaines plus tôt (intitulé <a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/200065445.htm\" target=\"_blank\">\"Cherchez la bulle\"</a>) qu\'elle ne voyait pas de bulle : les avis restent donc très divergents sur l\'interprétation du marché actuel ! (<a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/200066174.htm\" target=\"_blank\">L\'automne en pente douce - Les Echos</a>)

2
clics
Pourquoi la hausse entraîne la hausse et la baisse entraîne la baisse...
posté par Brandebourg le 20/11/05 - 0 commentaire

Je vous invite à lire le nouvel article que j'ai écrit sur mon blog et à me faire vos commentaires.

1
clics
Hausse des prix à Paris en septembre (Laforêt-Les Echos)
posté par Gabriel  le 18/11/05 - 6 commentaires

Après deux mois d'été de baisse, les prix sont repartis à la hausse en septembre à Paris pour retrouver quasiment les plus hauts du printemps... avant la remontée des taux.

2
clics
Crise des banlieues et immobilier
posté par OBER le 18/11/05 - 0 commentaire

Analyse "partielle" sur les effets des crises des banlieues sur l'immobilier.

0
clics
relevement des taux en vue
posté par atchoum le 18/11/05 - 0 commentaire

effet sur un marche en stagnation ?

0
clics
US / Eco : les mises en chantier de logements dévissent sur octobre
posté par Bourgeois le 17/11/05 - 0 commentaire

US / Eco : les mises en chantier de logements dévissent sur octobre <br />
<br />
17/11/2005 - 14h36 <br />
<br />
<br />
<br />
(Boursier.com) - Selon le Département américain au Commerce ce jeudi, les mises en chantier de logements ont rechuté de 5,6% sur le mois d\'octobre, sur un rythme de 2,01 millions d\'unités, alors même que les permis de construire, signalant la construction à venir, ont décliné quant à eux de 6,7% sur octobre, à 2,07 millions d\'unités. Deux chiffres largement inférieurs au consensus. <br />
<br />

0
clics
Les intentions d'investissement des particuliers se rééquilibrent au profit de la Bourse
posté par Webmaster  le 16/11/05 - 45 commentaires

Un sondage récent réalisé par TNS Sofres montre que les particuliers réorientent leurs intentions d\'investissement vers la Bourse, tout en considérant l\'immobilier comme restant le meilleur placement. Concernant la Bourse, les actionnaires individuels sont 80 % à considérer les actions comme rentables contre 68 % en 2004 et ils sont 1/3 à vouloir investir en priorité en bourse s\'ils reçoivent une grosse somme d\'argent contre seulement 1/4 en 2004. Cette amélioration se retrouve dans l\'activité des portefeuilles, qui enregistrent plus d\'opérations, et globalement plus d\'achats que de ventes. En parallèle, l\'attractivité de l\'immobilier s\'émousse, puisque 56 % des français le considère comme leur investissement préféré contre 63 % il y a un an. Les anticipations court terme sur la bourse sont haussières pour 90 % des internautes, mais l\'article ne donne aucune indication des anticipations sur l\'immobilier. (<a href=\"http://bourse.lefigaro.fr/Actualite/Default.asp?Source=PR&NumArticle=105714\" target=\"_blank\">Enquête TNS Sofres / DEXIA pour le Salon Actionaria 2005 - Le Figaro</a>)

0
clics
Signes d'attentisme dans le 15ème arrondissement de Paris
posté par Webmaster  le 15/11/05 - 6 commentaires

Maitien des prix à un niveau élevé et ralentissement de la demande entraînent une hausse du délai moyen de vente dans l\'arrondissement le plus peuplé de Paris : le 15ème. Les prix s\'affichent à des sommets dans cet arrondissement familial : il faut compter ainsi entre 6000 et 7000 € du m2 dans le 15ème Nord, autour de la place du commerce ou Adolphe Chérioux, tandis que le Sud de l\'arrondissement, en plein travaux, s\'affiche entre 4500 et 6000 € du m2 suivant le type de bien. Ces prix effraient les acquéreurs potentiels de moyennes et grandes surfaces, qui souvent prennent le temps de la réflexion ou changent de quartier, même si les taux sont au plus bas. Ce phénomène de hausse des stocks est également de mise pour les locations, dont les prix ont baissé de 10 à 15 % en un an. Les locataires en place sont poussés à déménager par les hausses successives de l\'indice du coût de la construction ce qui libère certains appartements. Un studio se loue entre 500 et 600 € et les grands appartements ne se louent qu\'à condition d\'être en bon état. L\'article donnent quelques exemples de prix de vente réels. (<a href=\"http://www.lefigaro.fr/immobilier/20051103.FIG0224.html?151201\" target=\"_blank\">Le XVe, une affaire de particuliers - Le Figaro Immobilier</a>)

0
clics
Que cache donc la FNAIM?
posté par kurt saturax le 14/11/05 - 6 commentaires

Une étude maison des chiffres FNAIM après publication des chiffres d'octobre...

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08