“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
un service en plus pour enfin justifier les frais d'agence ?
posté par atchoum le 13/10/05 - 18 commentaires

au debut de l'article : on ne sait pas où on va mais on y va

0
clics
Etude sur les prix parisiens
posté par kurt saturax le 13/10/05 - 16 commentaires

Une étude très intéressante sur les prix parisiens postée par un internaute...

0
clics
Evolution sociologique de la population parisienne : une nette tendance à l'embourgeoisement
posté par Webmaster  le 11/10/05 - 49 commentaires

Paris s\'embourgeoise : c\'est la conclusion sans appel d\'une étude du CNRS qui retient que de 1954 à 1999, la proportion de cadres supérieurs et moyens est passée de 35 à 65 % au détriment des ouvriers et employés. L\'étude explique que la mixité sociale n\'est pas naturelle et que l\'on choisit souvent de vivre entre les siens (à l\'instar des 7ème, 8ème, 16ème Nord et 17ème Sud), malgré les mesures actuelles des municipalités qui cherchent à imposer 25 % de logements conventionnés dans les nouvelles constructions. Malgré ce phénomène de \"gentryficiation\", il ne faut pas oublier qu\'une famille sur 20 vit avec le RMI à Paris. Une seconde étude tente d\'expliquer les raisons qui poussent les familles à s\'installer à Paris : opportunités professionnelles, transmission d\'un capital culturel, activités variées prenant en compte les individualités ... \"Le seul fait de penser que tout est possible donne à chacun le sentiment d\'une identité ouverte et singulière\". C\'est dans ce contexte individualiste que s\'exprime à l\'opposé une demande de lien social qui se manifeste par la volonté des familles d\'habiter un \"quartier-village\" dans lequel elles pourront nouer des relations de proximité. (<a href=\"http://www2.cnrs.fr/presse/thema/591.htm\" target=\"_blank\">\"Paris s\'embourgeoise-t-il ?\"</a> et <a href=\"http://www2.cnrs.fr/presse/thema/638.htm\" target=\"_blank\">\"Jeune couple avec enfant cherche vie heureuse à Paris\"</a> par CNRS Thema)

0
clics
ca baisse ? Non, ca monte moins vite
posté par atchoum le 10/10/05 - 27 commentaires

le marché reste actif, mais ceux ne sont plus les memes qui en "profitent"

0
clics
La théorie du "plateau" commence à faire son chemin outre-manche
posté par Gabriel  le 10/10/05 - 10 commentaires

Article de The Independent qui commence par : "Maybe, just maybe, the UK housing market has managed to end the boom with a plateau and not a slump."...

No comment... je vous laisse lire la suite car c'est intéressant et plus objectif que d'habitude...

0
clics
synthèse hebdo
posté par kurt saturax le 08/10/05 - 3 commentaires

les choses se mettent en place, petit à petit...

0
clics
Après un an de stagnation, ça repart à la hausse en UK
posté par Gabriel  le 07/10/05 - 23 commentaires

Toujours dans le contexte d'une forte corrélation entre le marché londonien et le marché parisien (je rappelle, un peu plus d'un an de décalage), il est intéressant de voir l'évolution du marché anglais depuis un an...
Il y a un peu plus d'un an (à partir de l'été 2004) le marché anglais a connu le coup de frein que nous connaissons ou plutôt allons connaître (la baisse n'apparaît pas encore dans les chiffres) en France et à Paris.
Or depuis ce fameux été 2004, le prix de l'immobilier anglais a plus ou moins stagné pendant exactement un an... pas de krach, pas de tsunami, pas d'éclattement de bulle... le marché s'est seulement consolidé et maintenant depuis 2 mois les prix repartent à la hausse...
C'est en gros le scénario qui pourrait très bien arrivé également en France... mais à part ça vaut toujours mieux attendre avant d'acheter...

0
clics
House price growth moves up again
posté par Alex  le 07/10/05 - 11 commentaires

Les prix repartent à la hausse en UK
Si j'avais continuer à lire le forum, je n'aurai jamais acheté....Parfois il faut savoir se jeter à l'eau
Vive les Epinettes! Big up au 17eme !

0
clics
un autre pour la route... ah! que c'est chouette de pas être proprio
posté par unesourisvertes le 06/10/05 - 0 commentaire

tiens, chris, pour ton site... amiuse-toi bien

0
clics
Tout sur l'immobilier, MERCI A QUI? MERCI A...
posté par unesourisvertes le 06/10/05 - 0 commentaire

0
clics
un grand merci à Chris pour son travail de pro
posté par bubulle le 06/10/05 - 3 commentaires

depuis plusieurs semaines, Chris sur Parisbulle fait un travail génial de recension des infos sur l'immob. Félicitons-le tous. Je vous invite à joindre vos commentaires également sur son site...

0
clics
Tout va très bien madame la marquise
posté par Géo le 06/10/05 - 8 commentaires

Il y a de la correction dans l'air

0
clics
Le FNAIM (Garcimore) show de septembre !
posté par Phev  le 06/10/05 - 16 commentaires

Chaud devant !

0
clics
FNAIM : Ralentissement marqué des volumes de ventes et de la hausse des prix en Ile de France
posté par Webmaster  le 05/10/05 - 93 commentaires

La FNAIM, 24h après les Notaires, publie son observatoire trimestrielle des prix de l\'immobilier à Paris et en province. L\'étude est consacrée au 3ème trimestre de l\'année 2005 (quand les Notaires publient les prix des ventes réalisées au T1 2005). Si le marché est toujours dynamique en France et montre à la fois une hausse de l\'activité (+3,8 %) et une hausse des prix (+10,4 %) sur un an, le marché francilien montre une nette inflexion de tendance : les volumes ont baissé de 7 % sur un an (même observation qu\'au trimestre précédent) et les prix affichent une hausse comparativement faible de 8,3 % sur un an. Sur un trimestre, le prix du m2 à Paris intra-muros est passé de 5379 € à 5456 € du m2 soit une hausse relativement modeste de 1,4 % (5,7 % en taux annuel), signe que les acheteurs calent devant des prix devenus souvent inaccessibles. Concernant la solvabilité des ménages, la FNAIM note une nouvelle amélioration par rapport au trimestre précédent : l\'indice passe ainsi de 91,6 à 92,5 (contre 88,9 un an plus tôt). L\'évolution s\'explique principalement par la baisse des taux (de 4,1 à 3,75 % sur un an) et l\'allongement des prêts (de 16,5 à 17,5 annnées) qui à eux seuls augmentent la capacité d\'emprunt de 7% (données extraites de l\'article du <a href=\"http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3234,36-695932@51-688046,0.html\" target=\"_blank\">Monde</a>). Cumulés à l\'amélioration du prêt à taux zéro et à celle du marché du travail, l\'indicateur se retrouve positif, malgré une hausse des prix de plus de 10 %. Reste à savoir si ces variables (taux et durée de prêt) resteront au même niveau dans les mois à venir. (<a href=\"http://www.fnaim.fr/infos/lettre-de-conjoncture/lettre_conjoncture_N%C2%B042.pdf\" target=\"_blank\">Observatoire FNAIM T3 2005</a> et <a href=\"http://www.fnaim.fr/infos/lettre-de-conjoncture/DP%20FNAIM%20n%C2%B042%203T%202005.pdf\" target=\"_blank\">Dossier de presse</a>)

0
clics
Analyse approfondie du Monde...
posté par Persifleur le 05/10/05 - 11 commentaires

Encore une preuve de la très grande qualité du journaleux français...
Pas un seul commentaire sur les volumes au 3ème trimestre...

0
clics
il n'y aura pas de baisse lente...
posté par kurt saturax le 05/10/05 - 24 commentaires

les marchés ont l'habitude de descendre de la même façon qu'ils sont montés... reste à franchir le sommet...

0
clics
Le retournement se fera, mais à son rythme !
posté par Calculator le 05/10/05 - 4 commentaires

Le sommet d'une bulle se caractérise toujours par une stagnation (ceci dit, concernant Londre, 4,6% de baisse en un an ça fait du -29% sur 7 ans, je rappelle quand 1991 c'était -40% entre 91 et 98 sur Paris) car le marché de l'immobilier a une forte inertie. 0% en 2006 serait déjà pas mal, puis un point bas à -30% en 2012 si on prend comme exemple la bulle de 1991.
Donc patience.

0
clics
Baisse de 0,1% à Londres en septembre : krach où es-tu ?
posté par Gabriel 1er, le Vrai le 05/10/05 - 6 commentaires

Le moins qu'on puisse dire c'est que le krach se fait attendre à Londres comme dans toute l'Angleterre : baisse de 0,1% sur un mois mais de 4,6 sur un an.
Après le "mini-krach" (-2% en 3 mois) à la fin 2004, au lieu de s'accélerer comme dans tout bon krach, la baisse se ralentit, ça remonte même dans le centre de Londres (+0,3%), même le nombre de transactions réaugmentent (6% de hausse !) et si le nombre de vendeurs a augmenté, le nombre d'acheteurs également dans les mêmes proportions (2% environ).
Bien entendu, comme dans tout marché haut, les négociations sont plus féroces et les délais s'allongent mais la demande est là et la bulle se dégonfle...
Je comprends pas, à ces prix-là, plus personne ne devrait vouloir acheter... c'est du vol ! Mais comment font-ils ? mdr
En plus la croissance anglaise montre des signes de fatigue depuis qqs mois...
Vont avoir du boulot les "bullistes" pour expliquer tout ça...

0
clics
Micel Mouillard, ou l'avis d'un economiste objectif
posté par tsf  le 05/10/05 - 0 commentaire

Monsieur Michel Mouillard, professeur d'économie à l'université de Paris-X Nanterre a ete a plusieurs reprises cite comme reference pour l'analyse du marche.
En aout il ne voyait pas de ralentissement possible, en septembre il vaoyait un atterissage en douceur mais pas de decrochage.
Professeur a Nantere c'est une reference sur Messieurs, sauf que :
Michel Mouillard est aussi responsable des études de la CNAB (Confédération Nationale des Administrateurs de Biens)
...donc Michel, ton avis on s'en fout (il y a comme un petit conflit d'interets).

0
clics
Les Notaires publient leurs chiffres du T2 2005
posté par Webmaster  le 04/10/05 - 100 commentaires

L\'équation reste la même sur les chiffres moyens des prix et des volumes de vente à Paris au 2ème trimestre 2005 (correspondant aux mutations réalisées au T1 2005) : les Notaires constatent que les prix (+2,5 % sur un trimestre) comme les volumes (+2,7 % sur un an) sont toujours en forte hausse, signe que le marché reste toujours solide. Pour autant, le marché est loin d\'être uniforme : les arrondissements les plus chers voient leur hausse des prix s\'essouffler (+4,6 % sur un an dans le 5ème, +6,4 % dans les 6ème et 8ème et +7,8 % dans le 7ème) par rapport à une moyenne toujours vigoureuse (+12,5 % sur Paris en moyenne). Les prix s\'affichent même en baisse sur un trimestre dans les 5ème (-1 %) et 6ème arrondissements (-0,5 %). A l\'opposé, les arrondissements les moins chers tiennent eux le haut du pavé en terme de progression annuelle, avec +18,8 % dans le 10ème, +18,3 % dans le 19ème, +17,7 % dans le 18ème, +16 % dans le 20ème et ont continué leur flambée d\'un trimestre sur l\'autre. En valeur absolue, le mètre carré s\'échange désormais à 4869 € du m2 en moyenne dans la capitale. Cette moyenne cache de fortes disparités entre les 19 et 20 ème (tous deux sous 4000 € du m2) et le 6ème qui culmine à 7248 € du m2. Les Notaires voient dans l\'essoufflement des quartiers les plus chers un signe d\'accalmie du marché qui devrait se confirmer et qu\'ils appellent de leurs voeux pour une meilleure régulation du marché. (<a href=\"http://www.paris.notaires.fr/UPLOAD/files/fe32b66f65ea3e41/ConjonctureT22005.pdf\" target=\"_blank\">Rapport des Notaires T2 2005</a>)

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08