“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Les chiffres de juin sont parus sur FNAIM
posté par Phev  le 08/07/05 - 13 commentaires

j'attends vos commentaires

0
clics
France: la hausse des prix de l'immobilier sous les 10% au 2e trimestre
posté par Rex le 07/07/05 - 2 commentaires

La hausse des prix de l'immobilier ancien s'est ralentie au deuxième trimestre et est passée sous la barre des 10%, selon la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), pour laquelle cette décélération est la preuve qu'il n'y a pas de bulle spéculative en France.

"Cette fameuse bulle dont on parle, on a la preuve qu'elle n'existe pas car une bulle, cela éclate", a affirmé mardi le président de la FNAIM, René Pallincourt, pour qui "le marché reste sage".

Dans toute la France, les prix des appartements et des maisons ont progressé de 9,5% au deuxième trimestre 2005, contre 16,3% au même trimestre 2004. "Une chute spectaculaire", selon Michel Mouillart, professeur d'économie à Paris X.

0
clics
Immobilier: les ménages ne suivent plus ( Page 4 )
posté par Rex le 06/07/05 - 0 commentaire

Immobilier: les ménages ne suivent plus
Le marché de l’immobilier fragilise la solvabilité des ménages.
Les notaires de la région s’inquiétaient, hier, des « refus de prêts que se voient opposer par les banques les ménages franciliens. » Selon leurs statistiques, les prix de vente à Paris ont encore progressé de 14,5 % au premier trimestre. Le prix moyen au mètre carré dans la capitale s’établit désormais à 4 745 .
Les départements de la petite couronne enregistrent une hausse de 16,2 % et ceux de la grande couronne de 17,3 %. Pour les notaires, si la progression se poursuit, cela pourrait non seulement affaiblir encore la solvabilité des ménages, mais aussi peser sur le volume des transactions.

0
clics
Les prix de l'immobilier en France et à Paris sont historiquement élevés
posté par Webmaster  le 05/07/05 - 188 commentaires

Dans un dernier article publié dans le revue Urbanissimo, Jacques Friggit indique que les prix de l\'immobilier ont atteint un niveau historiquement \"anormal\" depuis 2004. Jacques Friggit est notamment connu pour avoir tenté de comprendre quels étaient les facteurs influençant les prix de l\'immobilier dans son livre \"Prix des logements, produits financiers immobiliers et Gestion des risques\" (Editions Economica). Il a ainsi établi que les prix évoluaient dans un tunnel par rapport au revenu des ménages sur une longue période. Or en 2004, les prix n\'ont jamais été aussi élevés en province et rejoignent leur niveau de la bulle de 1991 à Paris. Même corrigée de l\'évolution des conditions de financement, la situation est très défavorable aux ménages pour acheter leur logement. Il établit notamment que la construction de logement, l\'accroissement du nombre de ménages et le prix des logements ne sont pas historiquement correlés. En revanche, \"la hausse nourrit la hausse\" et \"la baisse entraîne la baisse\". Partant du postulat que \"la moins mauvaise méthode de prédiction consiste à reproduire les régularités passées, sauf lorsque l’on a une bonne raison de ne pas le faire\", il estime qu\'il est probable que le marché baisse pour revenir à ses moyennes historiques, avec une baisse plus forte des appartements par rapport aux maisons. Impossible néanmoins de préjuger de la date du retournement ... (<a href=\"http://www.foncier.org/statistiques/Urbanissimo2004.htm\" target=\"_blank\">Le prix des logements en 2004 : quelques anormalités historiques - Urbanissimo</a>)

0
clics
Les echos : le ralentissement de la hausse des prix se confirme
posté par CHRAIPALDERNIERCON  le 05/07/05 - 0 commentaire

Un dernier pour la route sur la une des echos du 5 juillet(accès payant).

Immobilier : le ralentissement de la hausse des prix se confirme
Le prix des logements anciens en France a progressé de 9,5% au 2e trimestre sur un an, contre 16,3% un an plus tôt. Mais, du fait de prix élevés, le nombre de transactions commence à reculer fortement en Ile-de-France [ 05/07/2005 - 13H54 - lesechos.fr ]
Logements anciens dans Paris : les prix ont progressé de 14,5% en un an [ 05/07/2005 - 09H04 - lesechos.fr ]
Les Français fuient de plus en plus la région parisienne [ 05/07/2005 - Les Echos ]

0
clics
Je vous laisse savourer
posté par phev  le 05/07/05 - 0 commentaire

pas c'est pas encore ça, mais l'évolution des titres mois après mois est assez évocateur et ressemble assez au scenario décrit par JMP

Mai 2005 : pas de hausse des prix significative...

Avril 2005 : La hausse des prix repasse sous la barre des 15%.

Mars 2005 : La hausse des prix marque le pas.

Février 2005 : pas d'augmentation des prix

Immobilier Ancien : Janvier 2005 : + 1,2% de hausse des prix

Il a du prendre des cours sur l'art et la manière de plumer le pigeon et d'entourlouper le pôvre monde !

0
clics
Baisse de la hausse au T2 2005
posté par gm le 05/07/05 - 2 commentaires

Source FNAIM. Ces chiffres confirment les stats du mois de mai. L'activité est en baisse de 7 % en IdF.

0
clics
Marché parisien toujours dynamique au T1 2005
posté par Webmaster  le 05/07/05 - 30 commentaires

Le rapport trimestriel des Notaires pour l\'activité et les prix du premier trimestre 2005 montre que le marché parisien est resté solide au début de l\'année 2005 avec une hausse parallèle des volumes (+3,8% sur un an) et des prix (+ 14,5% sur un an). Le prix moyen du m2 à Paris calculé par les Notaires et l\'INSEE s\'établit à 4745 € du m2, soit en euros constants, 12% au dessus de son plus haut atteint en 1991. Les prix flambent dans les arrondissements de l\'Est parisien, où les hausses sur un an dépassent les 20% : +22,8% pour le 10ème arrondissement à 4129 € du m2, +22,5% pour le 18ème à 4046 € du m2, et +20,5% pour le 19ème à 3484 € du m2. Le 19ème reste l\'arrondissement le moins cher de Paris. Les arrondissements plus bourgeois profitent également tous d\'une hausse de plus de 10% sur un an, invalidant le début de ralentissement observé à la fin de l\'année 2004 : le 6ème atteint un record de 7284 € du m2 (+12,8%), le 7ème est à 6756 € (+11,9%) et le 4ème à 6594 € (+12,6%). Le prix moyen d\'un 2 pièces à Paris atteint 179 775 € tandis que le 3 pièces s\'échange à 301 026 € sur les 6 derniers mois. Dans les deux cas, la hausse tourne sur un an autour de 15%. Seuls les 5 pièces et plus progressent moins sur un an, à +10% tout de même (et 695 830 €). De l\'avis des Notaires, une poursuite de la hausse à ce rythme, malgré les conditions favorables du crédit, \"pourrait affaiblir la solvabilité des ménages et peser sur les volumes des transactions\". (<a href=\"http://www.paris.notaires.fr/hpr.php?cID=313\" target=\"_blank\">Rapport trimestriel des Notaires parisiens - T1 2005</a>)

0
clics
Rectificatif ou précision : la population de l'IdF augmente de 0,5% par an !
posté par Gabriel  le 05/07/05 - 11 commentaires

N'en déplaise à certains qui en arrivent à s'en réjouir... LA POPULATION de L'IDF NE BAISSE PAS. Le solde migratoire "inter-régional" de l'IdF est bien négatif de 67 000 personnes, mais c'est sans compter la fécondité très forte en IdF et les arrivées des étrangers, qui compensent largement ces départs : en fait, la population de l'IdF augmente de 0,5% par an : 56 000 personnes de plus par an ! Et c'est tant mieux, car il faut loger ces gens, il faut construire et ça crée des emplois. En plus, ce sont majoritairement des jeunes qui arrivent et des anciens qui partent, ce qui montre que notre région est dynamique et vivante...
Tout cela montre le manque de discernement (voire d'intelligence) de certains qui veulent à tout prix que ça baisse. Désolé pour ceux qui espèrent que notre région se dépeuple et dépérisse pour pouvoir acheter leur appartement... mais moi je préfère encore que les prix montent (certes pas trop pour éviter une bulle), ça montre que nous vivons dans une région riche et forte, il reste plus qu'à espérer que le chômage diminue...

0
clics
67000 franciliens de perdus... un liens
posté par tsf  le 05/07/05 - 2 commentaires

0
clics
67000 franciliens de perdus
posté par quinquabulle le 04/07/05 - 7 commentaires

voila une nouvelle a mediter.. la ville de suresnes vient de disparaitre. chaque année nous perdons 67000 ames.. a ce rythme là dans 10/15 ce sera un departement complet... vive les acheteurs pigeons....pourvu que ca dure..

0
clics
hausse des taux
posté par cocoveve le 01/07/05 - 0 commentaire

La vérité si je mens 3?

0
clics
Trop de Robiens tue le Robien
posté par cocoveve le 01/07/05 - 1 commentaire

« De nombreux logements Robien ont été construits dans des bassins d'habitat où ces types de logements ne répondent pas toujours à la demande locale et risquent de ne pas trouver preneur », précise le rapport.

=> pas de locataire, pas d'économies d'impôts

0
clics
Quand la demande s'en va
posté par le passant le 01/07/05 - 1 commentaire

Housing market activity is down 30% compared to this time last year according to the Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS) monthly housing survey published today (Tuesday, 17 May).

4
clics
Graphique PAP Paris en Grand
posté par CHRAIPALDERNIERCON  le 30/06/05 - 0 commentaire

J'ai mis un peu de temps, mais j'ai fini par trouver un moyen relativement simple de publier les graphiques en grand.

Voici donc un nouveau site qui vient remplacer l'ancien (avec où les graphiques étaient trop petits).
Bon, du coup je n'ai pas encore fait la màj avec les chiffres de mercredi dernier... vous reviendrez !

(:0)

0
clics
Immobilier : cet été les soldes commencent
posté par Didou le 30/06/05 - 2 commentaires

Un article qui parle des nuages qui s'accumulent et des périls qui nous guettent

0
clics
Gecina va céder ces actifs immobiliers résidentiel
posté par gm le 30/06/05 - 2 commentaires

Comme c'est bizarre

0
clics
Le foncier agricole en Lot et Garonne
posté par Kayak le 30/06/05 - 3 commentaires

En avant goût des vacances à la ferme, un article de Sud Ouest concernant l'évolution du foncier dans le département du Lot-et-Garonne. On est d'accord, il ne s'agit pas de l'immobilier parisien, mais on y retrouve curieusement des tendances parallèles : augmentation des prix, raréfaction de l'offre et intervention croissante d'acteurs extérieurs. "A l'échelle de la région, les achats de biens agricoles et non agricoles par des non-agriculteurs en arrivent d'ailleurs à constituer l'essentiel du marché, poursuivant le changement de nature des campagnes et paysages", nous dit Sud Ouest.

0
clics
Les prix poursuivent leur ascension sur le premier semestre selon Century 21
posté par Webmaster  le 28/06/05 - 93 commentaires

Les chiffres publiés par Century 21 sur le premier semestre 2005 confirme que le marché est toujours à la hausse en France et en région parisienne sur le premier semestre 2005 : ainsi une hausse semestrielle de 7,5 % a été observée sur les prix moyens France entière par rapport au S2 2004. Pour l\'ïle de France, cette même hausse sur 6 mois s\'établit à 8,13 %, portant le prix moyen à 2432 € du m2. Century 21 précise que cette hausse se fait parallèlement à une hausse des stocks de 10 % sur la même période et un délai de vente moyen qui passe de 64 à 68 jours. D\'après Hervé Blery, Directeur Général, « bien que les marges de négociation tournent autour de 4%, il est probable que le rythme de la hausse s\'infléchira et que les prix entreront dans une phase d\'atterrissage dès le mois de septembre ». A noter également : la durée moyenne d\'emprunt est passée de 15 à 18 ans entre 2002 et 2005. (<a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/200058144.htm\" target=\"_blank\">Hausse de 7,50 % du prix des appartements pendant le ler semestre 2005 - Les Echos</a>)

0
clics
Taux d'interet
posté par azeotrope le 28/06/05 - 4 commentaires

Attention les taux remontent !!!!!!!!!!!!

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08