“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
17
clics
Quand la SNCF vend son patrimoine immobilier ...
posté par forfun le 07/02/05 - 0 commentaire

Durant les 10 années à venir, la SNCF va céder 10000 hectares de terrains situés dans les agglomérations.

0
clics
FNAIM Janvier 2005 : + 1,2%
posté par yYy le 07/02/05 - 3 commentaires

Ca monte en flèche. Quant aux volumes ?

0
clics
Ouverture du Forum Rue de l'immobilier !
posté par Webmaster  le 06/02/05 - 2 commentaires

Le tant attendu forum Rue de l\'immobilier vient d\'ouvrir ses portes. Complémentaire aux réactions sur l\'actualité et à l'actualité des internautes, il vous permet d\'échanger librement sur votre thème préféré, mais c\'est à vous cette fois qu\'il revient de définir le thème de la discussion ! Pour accéder au forum, utilisez l\'onglet situé en haut de cette colonne. A très bientôt sur le Forum !

0
clics
Les loyers ne suivent pas les prix d'achat
posté par Webmaster  le 06/02/05 - 2 commentaires

La correction des excès des années 2002-2003 sur les loyers à Paris est confirmée par Philippe Cumps, Directeur de Concordia, agence spécialisée dans la location d\'appartements. Il confie au Figaro immobilier que la correction atteint 5 à 15 % suivant le type de bien par rapport aux prix pratiqués il y a 2-3 ans. La même tendance à la baisse est observée sur les villes de Neuilly, Levallois, et Boulogne. Il rappelle dans cet interview que, contrairement aux prix d\'achat qui dépendent des taux d\'intérêt, les loyers sont limités par les revenus : alors que les prix à l\'achat ont cru de 80 % en 6 ans, les revenus n\'ont monté que de 20 % ce qui limite de facto la montée des loyers. Si un rattrapage était sûrement possible, la hausse de +40 % a dépassé la capacité des locataires, et fait augmenter l\'offre disponible. Les entreprises qui louaient des appartements pour leurs cadres se sont aussi progressivement retirées du marché et préfèrent désormais allouer une \"enveloppe logement\" ce qui a altéré la demande des grands logements. La disparité est forte aujourd\'hui entre les biens en bon état et bien placés (jusqu\'à 25 € / m2), pour lesquels la baisse a été limitée, et les biens présentant des défauts (Rez-de-chaussée, 1er étage, bruit ...) dont les prix ont le plus baissé (à 15 € du m2). La baisse sur l\'ensemble du parc n\'est pas plus importante à l\'Est qu\'à l\'Ouest de Paris. L\'article donne des exemples de prix pratiqués à la location. (<a href=\"http://www.lefigaro.fr/immobilier/20050201.FIG0384.html\" target=\"_blank\">Loyers parisiens : correction des excès - Le Figaro immobilier</a>)

0
clics
Zone euro: la fièvre immobilière devrait un peu retomber, selon les banques
posté par pbakhos le 04/02/05 - 0 commentaire

0
clics
Appartements familiaux : une demande de plus en plus ciblée
posté par Georges le 04/02/05 - 1 commentaire

Pour le fun.
Rappelons toutefois que ce marché à plus de 1 million d'€ est plus que confidentiel à Paris.
A titre d'exemple, l'acquisition d'un bien de 1,3 M€ (c'est la petite moyenne) sur 20 ans à 3,95% coute 8 000 € de mensualités. Le cout du crédit est de 700 K€. Il nécessite des revenus nets supérieurs à 25 K€/mois soit 15 fois le salaire moyen !
Les préoccupations du Fig sont celles des français moyens. On peut toujours rêver.

0
clics
Les loyers parisiens en hausse de 8 % en décembre
posté par 360manu  le 03/02/05 - 15 commentaires

Un court article sur la hausse continue des loyers.
En complete opposition avec l'article posté par forfun.

0
clics
Correction des excès des loyers Parisiens.
posté par forfun le 02/02/05 - 1 commentaire

Un professionel de l'immobilier parle même d'un début de retournement du marché locatif parisien.

0
clics
Paris lutte contre les ventes à la découpe
posté par forfun le 01/02/05 - 0 commentaire

Le Conseil de Paris a voté aujourd'hui un voeu contre la vente des appartements à la découpe.

0
clics
7ème mois de baisse à Londres
posté par Vincent  le 01/02/05 - 2 commentaires

Ca continue de dégringoler à Londres, à -0,4 % au mois de Janvier ...

0
clics
Fin d'année 2004 en apothéose
posté par Webmaster  le 31/01/05 - 43 commentaires

Dans son dossier spécial immobilier de ce mois, La Vie Financière constate que le marché termine l\'année 2004 en fanfare, mais que la hausse devrait ralentir en 2005. En effet, à fin 2004 sont apparus les premiers signes de crispations du marché avec des transactions qui s\'essouflent. Les primo-accédants ne peuvent plus suivre les prix à Paris et désertent la capitale et le pouvoir d\'achat des ménages n\'augmente pas au rythme des prix. Paradoxalement, les premiers appartements touchés sont les 5 pièces et plus, dont les prix augmentent de \"seulement\" 12 % sur un an alors que les studios progressent de 20 %. L\'offre s\'étoffe petit à petit, elle a augmenté de 30 % en un an sur la France entière. Pour autant, tous ces signes préfigurent plus, selon le magazine, une diminution de la hausse qu\'un krach immobilier. Deux arguments : les crédits sont au plus bas (3,6 % sur 15 ans) et la pratique du crédit hypothécaire pourrait bien prochainement s\'étendre à la France. (<a href=\"http://www.laviefinanciere.com/default.asp?page=Affdossier&DosID=1510&ordre=1#ancTitre\" target=\"_blank\">Une santé insolente - La Vie Financière</a>)

0
clics
Spécial immobilier L'Expansion : focus sur Paris
posté par Webmaster  le 27/01/05 - 5 commentaires

Le Centre inaccessible, quelques opportunités au Sud et dans le Nord est, et l\'ouest en ralentissement, tel est le portrait du marché immobilier de Paris dressé par L\'Expansion. Au centre (1er, 2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème et 7ème), les transactions se font plus rares du fait des prix atteignent 5751 € du m2 en moyenne, un prix 10 % au dessus du niveau de 2004 et quelques propriétaires tentent le \"jackpot\" en proposant leur bien à un prix faramineux, ce qui ralentit les ventes et augmente la durée moyenne de vente. Des flambées localisées ont eu lieu dans le quartier des Archives (3ème) à +20 % qui s\'est aligné sur les prix pratiqués autour à 6000 € du m2. Le Sud en dessous de l\'axe Convention-Tolbiac présente encore quelques prix plus doux, du fait de zones moins bien désservies par le métro (parfois 3000 € du m2). L\'Ouest et en particulier le Sud du 16ème arrondissement (Excelmans, Porte St Cloud, Michel Ange Auteuil entre 4500 et 5800 € du m2) connait un ralentissement de ses ventes et une stabilisation de ses prix. Hors quartier chic des Ternes, les transactions dans le 17ème tournent entre 3400 et 5600 € du m2. Concernant le Nord et l\'Est de Paris, les prix se maintiennent, même si des ralentissements apparaissent des les \"ilôts dorés\" que sont Montmartre (\"prix en baisse\") et le Canal St Martin, où les transaction s\'essouflent. Dans le 20ème, Gambetta et Père Lachaise sont à 4000 € du m2, de même que le secteur Place de Clichy-Anvers dans le 18ème et le 10ème dans son ensemble (\"qui pourrait encore monter\"). Le 11ème est entre 4000 et 5000 € du m2. Le dossier est disponible en kiosque (L\'Expansion).

0
clics
Spécial immobilier de l'Expansion : "il est encore temps d'acheter"
posté par Webmaster  le 27/01/05 - 6 commentaires

Le premier \"Spécial immobilier\" de la presse nationale est sortie en cette fin du mois de Janvier. La ligne rédactionnelle reste optimiste sur le marché en considérant qu\'il est encore temps d\'acheter de l\'immobilier en 2005. Le marché repose d\'après le margazine sur des moteurs réels que sont les taux bas, les craintes pour la retraite, le souhait de devenir propriétaire, la demande soutenue de logement et un niveau d\'offre insuffisant qui devraient encore soutenir le marché en 2005. Les taux de crédit atteignent des niveaux inconnus depuis 50 ans à 3,6 % en taux fixe sur 15 ans (80 % des prêts en France sont à taux fixe) et l\'allongement de la durée des prêts se poursuit (13 ans en 2000 contre 17 ans en 2004). L\'Expansion note néanmoins que quelques indicateurs sont à surveiller tels que le niveau d\'endettement, la solvabilité et le contexte international. (<a href=\"http://www.lexpansion.com/art/6.0.81435.1.html\" target=\"_blank\">Immobilier: Vous pouvez encore acheter en 2005 ! - L\'Expansion</a>)

0
clics
Marchés de Neuilly sur Seine et du 7ème arrondissement - Le Figaro
posté par Ben  le 27/01/05 - 0 commentaire

Deux articles du Fig' immobilier où les agences décrivent les marchés de Neuilly ("toujours très actif") et du 7ème ("régulé par les acheteurs"). Le marché semble se ralentir très nettement et des grandes surfaces (à rénover) se vendent parfois 5000 € du m2 à Neuilly (alors que les 6000 € semblaient la norme en 2004) ... Bientôt de bonnes affaires ?

0
clics
Les anglais délaissent l'immobilier au profit de l'épargne bancaire
posté par Lancelot le 27/01/05 - 1 commentaire

Il semblerait que nos amis anglais aient découvert que l'immobilier n'était plus la poule aux oeufs d'or ... Surtout si les placements rapportent plus de 4 % sans risque dans leur banque.

0
clics
L'immobilier : un marché encore très attractif
posté par Ben  le 26/01/05 - 5 commentaires

Emmanuel Ducasse, directeur régional des expertises Paris au Crédit Foncier, donne ses perspectives pour le marché de l'immobilier en 2005. INTERVIEW.

0
clics
La Banque de France s'interroge sur la "soutenabilité" de la croissance des prix de l'immobilier
posté par Webmaster  le 25/01/05 - 77 commentaires

Dans un rapport récemment publié, la Banque de France avertit que le rythme actuel de progression des prix des actifs immobiliers n\'est pas tenable dans plusieurs pays avancés dans le Monde, dont la France. Ce rapport fait suite à un premier document diffusé à la rentrée 2004 qui déjà mettait en garde les ménages contre les risques de surchauffe immobilière (<a href=\"http://www.ruedelimmobilier.com/reagir.php?article=105\">voir article</a>) sur la base des prix pratiqués en 2003. La hausse s\'étant poursuivie en France depuis 2003 au dessus de 10 % par an, les prix sont désormais plus de 50 %, en euros constants, au dessus de leur niveau de 1998. Elle établit dans ce rapport que si la bulle de la fin des années 80 était la conséquence d\'une libéralisation des pratiques du crédit bancaire, la hausse des prix actuelle s\'expliquerait plutôt par l\'abondance de crédit du fait des taux bas. Les banques centrales, comme le prouvent les initiatives récentes prises par la banque centrale anglaise, sont directement concernées par la croissance des prix immobiliers du fait de l\'effet induit sur le niveau des loyers (donc le niveau de l\'indice des prix) et du risque sur le système financier. (<a href=\"http://www.banque-france.fr/fr/bulletin/main.htm?menu1=menu_m31.htm&page=etudes/2005t1.htm\" target=\"_blank\">Dynamique des prix des logements : quel rôle des facteurs financiers ? - Banque de France</a>)

0
clics
La BdF nous prévient une 2nde fois
posté par yYy le 24/01/05 - 0 commentaire

L'environnement est en train de changer, les discours aussi, bientôt les prix...

0
clics
L'accélération de la hausse est entretenue par les spéculateurs
posté par Lancelot le 24/01/05 - 0 commentaire

"Les prix en pleine illusion" d'après l'article. Et ils sont entretenus par ceux qui y tirent un intérêt (Agences, notaires, Etat ...)

0
clics
4847 € du m2 à Paris en décembre 2004 selon Laforêt / Les Echos
posté par Webmaster  le 21/01/05 - 10 commentaires

L\'indicateur publié mensuellement par Laforêt-Les Echos montre un léger fléchissement des prix en décembre 2004 par rapport à novembre (4847 € contre 4871 € du m2 en novembre). Sur un an, la hausse est de 12,9 % et les prix affichent une relative stabilité (malgré des oscillations entre 4800 et 5000 € du m2) depuis Mai 2004. Selon les agences, les biens au dessus de 5000 € du m2 ne se vendent pas car les acheteurs solvables se font rares au dessus de ce seuil. Pourtant, des pratiques encore inconnues il y a quelques temps apparaissent comme des courtiers qui proposent des prêts à 30 ans ou des acheteurs qui remboursent des mensualités sur 20 ou 25 ans supérieures à un loyer pour un bien similaire. Dans ce climat, les assureurs commencent à réchigner pour accorder les prêts demandés et les délais d\'obtention d\'un prêt s\'allongent. Les stocks de logements en vente continuent de s\'étioler, les propriétaires actuels attendant d\'avoir trouvé un nouveau bien avant de mettre leur bien sur le marché. (<a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/articles/4211709.htm\" target=\"_blank\">Prix du mètre carré à Paris : une hausse de 12,9 % en 2004 - Les Echos</a>)

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08