“L'immobilier géolocalisé efficace”

Partagez vos actus et faites réagir les internautes !

Titre :
URL :     Charte pour les actualités (?) L'actualité proposée doit faire référence à un lien valide. Les conditions :
  • le lien doit être spécifique (c'est à dire pointer directement vers l'actualité et non pas vers la page d'accueil du site d'information ou un autre site relayant l'information)
  • l'actualité doit être en lien avec l'immobilier (et par extension avec l'économie)
  • les liens publicitaires sont interdits
Votre commentaire :
Votre pseudo :  (Si vous disposez d'un pseudo enregistré, veuillez vous identifier ci-dessous)

Membre authentifié Pour enregistrer votre pseudo, créez votre compte Rue de l'immobilier.

Si vous possédez un compte Membre authentifié, veuillez vous identifier ci-dessous :
     Mot de passe oublié ?

Toutes les actualités de Rue de l'immobilier    Flux RSS Rue de l'immobilier

Voir les statistiques de participation des membres enregistrés sur Rue de l'immobilier

Month Picker v2
0
clics
Dossier Spécial immobilier sur l'Expansion : les acheteurs reprennent la main
posté par Webmaster  le 29/01/04 - 2 commentaires

L\'Expansion observe un ré-équilibrage de la relation entre vendeurs et acheteurs sur Paris, sans pour autant observer une inflexion des prix de vente. Certaines marges de négociations réapparaissent progressivement, le taux de négociation étant passé de 2,7 % au printemps 2003 à 4,8 % aujourd\'hui d\'après le magazine \"De particulier à Particulier\" et les ventes sont plus souvent annulées par les acheteurs après une première proposition. Les professionnels du marché semblent unis pour dire qu\'ils ne craignent pas une chute brutale, mais s\'accordent sur un tassement de la demande en 2004. Le manque de constructions pendant les dernières années (face à la montée du nombre de ménages) et des taux d\'intérêt encore bas risquent de laisser perdurer des prix élevés dans la région.(<a href=\"http://www.lexpansion.com/art/0.0.73147.0.html\" target=\"blank\">Source</a>)

0
clics
Décélération de la hausse observée à Paris par les Echos
posté par Webmaster  le 23/01/04 - 2 commentaires

Après les chiffres publiés par les Notaires cette semaine, Les Echos publient l\'indicateur de prix développé avec le réseau Laforêt. Celui s\'établit pour décembre à <b>4450 €</b> soit un léger tassement après la hausse d\'octobre/novembre. Globalement, le rythme de la hausse diminue avec 4% au 2nd semestre contre 6% au premier. Dépasser 4 à 5% de hausse en 2004 relèverait d\'après les Echos d\'une grosse surprise, en opposition avec les estimations de hausse de 10% de la FNAIM. On notera que les Echos peuvent probablement parler plus librement des prix que la FNAIM ... (<a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/articles/4056324.htm\" target=\"blank\">Source</a>)

0
clics
Les Notaires publient leurs prix officiels du T3 2004
posté par Webmaster  le 20/01/04 - 1 commentaire

Moins d\'une semaine après la FNAIM, les Notaires publient leur rapport trimestriel sur l\'immobilier parisien. Les effets observés au trimestre précédent se répètent avec une légère érosion des volumes par rapport au T3 2002 et une hausse des prix trimestrielle de 3 % qui porte la hausse annuelle à 12,4 % par rapport à 2002. Le prix moyen s\'établit désormais à <b>3850 €</b> avec de très fortes disparités suivant les arrondissements. On notera une forte hausse des arrondissements dits \"populaires\" et un tassement de la hausse des arrondissements chics. Les 1er et 4ème arrondissements progressent respectivement de \"seulement\" 7,8 % et 8% sur un an (à 4745 € et 4844 € du m2), signe que les parisiens ne peuvent guère aller beaucoup plus haut en terme de capacité d\'achat dans ces arrondissements. Les Notaires observent même une baisse des prix dans le 7ème arrondissement sur le T3 2003 (à tout de même 5846 €/m2 !). La hausse pour 2004 sera vraisemblablement moins forte que celle de 2003 mais pas de spectre de crise pour le moment à Paris selon les Notaires. (<a href=\"http://www.paris.notaires.fr/hpr.php?cID=69\" target=\"blank\">Source</a>)

0
clics
FNAIM et l'immobilier parisien : très haut et devrait encore monter
posté par Webmaster  le 14/01/04 - 10 commentaires

En complément de l\'étude de la FNAIM sur le marché français (voir article précédent), quelques chiffres pour Paris : le prix moyen au m2 relevé par la FNAIM à fin 2003 est de <b>4694 €</b> par m2 soit une hausse de 18,8 % sur un an. La hausse prévue par la FNAIM est encore à 2 chiffres pour 2004. Marseille a fait mieux pour 2003 avec 22,6 % de hausse ! Attendons désormais la publication très bientôt de l\'indice officiel des Notaires de Paris pour la confirmation de ces chiffres.(<a href=\"http://www.batiactu.com/data/13012004/13012004-185218.html\" target=\"blank\">Source</a>)

0
clics
Prix en hausse continue, Indice de solvabilité en baisse, volumes en baisse
posté par Webmaster  le 13/01/04 - 4 commentaires

La FNAIM vient de publier son rapport trimestriel de l\'activité immobilière en France. Il permet d\'avoir une bonne vision du marché sur la totalité de l\'année 2004. Elle note une érosion progressive des volumes compensée par un hausse (fulgurante) des prix, surtout au premier semestre 2003. La tendance est à l\'accalmie pour le second semestre, malgré une stabilisation à un niveau élevé, à 70 % au dessus de ceux de l\'année 1997 en moyenne française ! Si les volumes baissent, ils restent à un niveau historique élevé, ce qui tend à prouver que les français ont toujours les moyens de suivre cette hausse des prix. Pour la région Ile de France, le prix moyen 2003 tous biens confondus s\'élève à 2881 € par m2. La totalité du rapport est consultable <a href=\"http://www.fnaim.fr/actu/lettre_conj/2004_01_obs.pdf\" target=\"blank\">ici</a>.

0
clics
Vous êtes 48 % à pencher pour une baisse des prix à Paris en 2004
posté par Webmaster  le 12/01/04 - 0 commentaire

Auto-suggestion ou réelle tendance future des prix ? Difficile de répondre à cette question ... Vous êtes en effet près de 50 % à penser qu\'une baisse des prix surviendra en 2004 contre 27 % pour une hausse supérieure à 10 %. Difficile donc de conclure de manière tranchée sur le sujet : ce qui reste clair, c\'est que les prix atteignent historiquement des sommets avec la barre des 4500 € qui semble être souvent franchie dans une grande partie des annonces immobilières en agence partout dans Paris (hors 18, 19 et 20ème). Les conditions de crédit ultra-favorables entretiennent pour l\'instant le marché mais difficile de prévoir la fin d\'année 2004 à ce stade. Nouveau sondage en ligne : à vous de jouer !

0
clics
Les notaires de France sentent les prémisses d'une récession immobilière
posté par Webmaster  le 08/01/04 - 0 commentaire

Un ton plutôt pessimiste est employé dans le dernier rapport des Notaires sur le marché immobilier français. S\'ils constatent toujours une hausse des prix, celle-ci se fait désormais nettement au détriment des volumes, ce qui fragilise le chiffre d\'affaire global de l\'immobilier et leur fait sentir qu\'une récession est possible pour l\'année 2004, surtout si le niveau des taux devait monter. Récession ne signifie nullement que les prix ne vont pas continuer à croître en 2004 (au bonheur des vendeurs) mais avec des délais de vente sans doute allongés. Le rapport est disponible en ligne <a href=\"http://www.immonot.com\" target=\"blank\">ici</a> (rubrique \"Tendances du marché\").

0
clics
Pour mieux vous servir ...
posté par Webmaster  le 08/01/04 - 3 commentaires

<b><FONT COLOR=\"Green\">Le site de l\'immobilier à Paris s\'offre une nouvelle adresse fixe sur www.ruedelimmobilier.com et un logo. Qu\'en pensez-vous ? N\'hésitez pas à réagir dans les commentaires ... !</FONT></b>

0
clics
Meilleur voeux pour l'année 2004 !
posté par Webmaster  le 01/01/04 - 1 commentaire

Que cette année vous permette de conclure dans de bonnes conditions l\'ensemble de vos projets immobiliers !

0
clics
Indicateur de prix Les Echos - Laforêt pour octobre 2003
posté par Webmaster  le 12/12/03 - 0 commentaire

Les Echos en lien avec le réseau d\'agence Laforêt vient de publier son indicateur en \"temps réel\" des prix de vente à Paris. Il s\'établit pour Octobre à 4494 € soit 3,8 % de hausse en seulement un mois. Après une stabilité sur les 5 derniers mois, le marché serait-il en train de se reprendre ? Une analyse détaillée montre toutefois un grand écart entre les ventes de biens exceptionnels, qui se sont débloquées, et les ventes de biens standards, qui ont tendance à se dégrader. D\'après les Echos, le chiffre de novembre devrait au contraire révéler une tendance à la stabilisation, voire une baisse des prix. Les Echos confirment que le marché est à deux vitesses, avec des prétentions des vendeurs bien au dessus du marché. L\'article est disponible en ligne sur le <a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/articles/4039124.htm\" target=\"blank\">site des Echos</a>.

0
clics
Locations vues en baisse et Prix de vente en hausse ...
posté par Webmaster  le 10/12/03 - 0 commentaire

Le rapport Foncia sur le deuxième semestre 2003 résumé les prix de vente et de location de 80 quartiers parisiens au 1er Juillet 2003 ainsi que la tendance des prix sur les 6 mois suivants. Ce rapport montre que les prix en location sont vues en baisse sur la moitié des quartiers tandis que les prix à la vente restent orientés à la hausse. Le tableau, au format PDF, est consultable <a href=\"http://www.foncia.fr/guides_des_prix/paris.pdf\" target=\"blank\">ici</a>. Il distingue les prix du récent (< 20 ans) et les prix de l\'ancien. N\'hésitez pas à apporter vos commentaires ou vos autres liens dans la section commentaire.

0
clics
Prix à Paris : un palier atteint ?
posté par Webmaster  le 17/11/03 - 2 commentaires

Après la folle envolée du dernier trimestre 2002 et du début 2003, les prix se stabilisent à Paris depuis Juin 2003 d\'après un panel de ventes réalisées par les agences Laforêt. Le prix moyen évolue autour de 4330 € depuis 4 mois (4339 € en septembre contre 4319 € en Juin). D\'après Laforêt, les acquéreurs ont de plus en plus de mal à réaliser leur projet. A noter : ces prix ne prennent pas en compte le mouvement de hausse des taux d\'intérêt, qui pourrait faire fléchir pour la première fois des prix en hausse constante depuis plus de 5 ans ! L\'article des Echos est consultable en ligne <a href=\"http://www.lesechos.fr/patrimoine/immobilier/articles/4027768.htm\" target=\"blank\">ici</a>.

0
clics
Une première de la bouche des Notaires : le marché s'achemine vers une surchauffe ...
posté par Webmaster  le 15/11/03 - 1 commentaire

Après des compte-rendus souvent prudents cette année, les notaires changent finalement progressivement leur discours habituel : selon le Conseil supérieur du notariat, le marché s\'achemine progressivement vers une surchauffe entraînant un dérèglement du marché. Les prix en France comme à Paris continuent à monter, et le mouvement ne semble pas s\'arrêter, même si parallèlement les volumes chutent. Dans les plus beaux quartiers parisiens, les prix atteignent des sommets (un appartement de 7 pièces de 200 m2, à Saint-Germain-des-Prés, s\'est récemment vendu 12 936 euros le m2 !). Faudra-t-il un nouveau pic avant que le marché tempère ses ardeurs ? Pour consulter l\'article du Figaro, <a href=\"http://www.lefigaro.fr/eco-monde/20031114.FIG0189.html\" target=\"blank\">cliquez ici</a>.

0
clics
Lettre de conjoncture FNAIM T3 2003 : dégradation continue de la solvabilité des ménages
posté par Webmaster  le 15/10/03 - 0 commentaire

Le pessimisme semble gagner le marché de l\'immobilier en ce 3ème trimestre 2003 en lisant le rapport de la FNAIM qui confirme qu\'après quelques années de surchauffe, le marché de l\'immobilier est en train d\'atterir doucement. La tendance révélée par les Notaires de Paris est confirmée avec des baisses de volumes de ventes dans toutes les régions de France (hors Régions Sud) y compris à Paris / Ile de France. La tendance sur les prix au T3 2003 à Paris montre une augmentation de 9,8 % sur un an (par rapport au T3 2003). La solvabilité des ménages s\'érode lentement depuis désormais 4 ans (1999) avec la hausse des prix et malgré la baisse des taux d\'intérêt. Les difficultés économiques et la remontée progressive des taux font que la FNAIM prévoit que la dégradation se poursuivra en 2004 sur l\'activité, sans pour autant pronostiquer un retournement des prix pour le moment. Rappelons que la hausse reste de 10 % sur un an ... La lettre de conjoncture est disponible en téléchargement <a href=\"http://www.fnaim.fr/actu/lettreconj.aspx\" target=\"blank\">ici</a>.

2
clics
mardi 21 octobre 2008
posté par nimportenawak-kislapet le 18/10/08 - 1 commentaire

que ferez-vous ce jour là ?

0
clics
Nouveau service de cartographie des ventes
posté par Webmaster  le 10/05/03 - 4 commentaires

Déposez ici :

  • les problèmes que vous rencontrez
  • vos propositions d'amélioration
  • tout autre commentaire sur le marché
Merci pour votre aide !

0
clics
Les taux remontent, lentement mais sûrement ...
posté par Webmaster  le 15/10/03 - 2 commentaires

La remontée des taux des prêts immobilier continue, lentement mais sûrement, parallèlement à la relance de l\'activité économique et de la bourse. Ces facteurs ont contribué à les faire remonter à un taux moyen sur 15 ans à 4,35 % d\'après le site meilleurtaux. Par rapport à un taux à 4 %, c\'est 2,5% de moins de possibilité d\'emprunt sur 15 ans. Avec des prix toujours en hausse, les ménages ne vont pas toujours pouvoir faire le grand écart ... Retrouvez les meilleurs sites de courtiers dans la rubrique <a href=\"financer.php\">Financer</a> de ce site.

0
clics
Indice trimestriel des Notaires : la hausse à deux chiffres continue !
posté par Webmaster  le 11/10/03 - 0 commentaire

+13,9 %, c\'est la hausse sur un an, arrêtée au 2ème trimestre 2003, qu\'ont enregistrée les Notaires de Paris. La carte par arrondissement est assez uniforme, tous les arrondissements affichant des progressions à deux chiffres, sauf le 16ème (9%). Cela amène le prix des transactions à 3750 € / m2 (rappelons que les prix enregistrés chez les notaires s\'entendent hors frais d\'agence ...). Le niveau atteint par les prix commence à se répercuter sur les volumes, en baisse de 13%, car les acheteurs sont de moins en moins nombreux à pouvoir suivre cette hausse. Les prix en euros constants sont désormais à seulement 10 % du plus haut de 1991, voire même au dessus dans certains quartiers populaires, du fait du rééquilibrage des prix vers l\'est de Paris. A noter, pour poursuivre la comparaison avec le marché de 1991, que les mensualités étaient à l\'époque 30 % supérieures à celles d\'aujourd\'hui et les revenus environ 10% inférieurs en euros constants. Cela laisse une bonne marge de progression encore aujourd\'hui, mais est-ce bien une bon fonctionnement pour l\'immobilier que d\'afficher de tels cycles de hausses puis de baisses ? (40 % de baisse en 6 ans après 1991). (<a href=\"http://www.paris.notaires.fr/hpr.php?cID=239\" target=\"blank\">Notaires indice T2 2003</a>)

0
clics
Multiplication des Dossiers Spécial Immobilier
posté par Webmaster  le 06/09/03 - 1 commentaire

Comme à l\'habitude, les \"Dossiers spécial Immobilier\" fleurissent à la rentrée. La recette est bien connue : un mix des chiffres des notaires, des agences et des visites dans des agences aux quatre coins de la France pour établir la fameuse \"côte\". Les articles sont nettement moins tranchés que l\'an dernier sur les éventuelles baisses de prix : tous prônent simplement la prudence à l\'achat tant les prix ont monté depuis un an (plus de 10 %). A ce petit jeu des dossiers, la palme revient sans conteste au magazine Capital, qui propose une côte détaillée et en couleur des principaux quartiers de Paris. Loin de se limiter à la côte des notaires (souvent mal interprétable du fait de l\'absence des frais d\'agence dans leur côte), les prix affichés semblent réalistes par rapport aux prix de ventes effectivement réalisées. Les autres dossiers disponibles le sont dans le Nouvel Observateur et l\'Express. Bonne lecture !

0
clics
Remontée des taux : les acheteurs vont-ils se précipiter ?
posté par Webmaster  le 25/08/03 - 1 commentaire

En juin, les taux ont atteint un plus bas, descendant jusqu\'à 3,8 % sur 15 ans (hors assurance) pour les banques les mieux placées. A fin Août, la situation change, les taux remontent et les meilleurs taux sont désormais à nouveau au dessus de 4 %. La hausse reste très loin de celle qui a eu lieu aux Etats-Unis (plus de 1 % de hausse en deux mois) mais elle n\'est peut être pas terminée. Tout dépend des anticipations de croissance. Une hausse de 0,5%, c\'est 4500 € de moins dans la poche de l\'acheteur pour 1000 € de mensualité sur 15 ans ...

<< articles précédents   |    articles suivants >>

Tous les articles publiés : 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347



<< Retour à la page précédente

Webmaster @ 2013 - Tous droits réservés - Contacter le webmaster - BMW C1 Déclaration CNIL n°1007240
Hébergeur : ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08